»
»
»
Consultation

Indices flash IHS Markit décevants en avril dans la zone euro

Indices flash IHS Markit décevants en avril dans la zone euro

La croissance de l'activité a ralenti pour le deuxième mois consécutif en avril dans le secteur privé de la zone euro, l'économie de la région...

Indices flash IHS Markit décevants en avril dans la zone euro
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La croissance de l'activité a ralenti pour le deuxième mois consécutif en avril dans le secteur privé de la zone euro, l'économie de la région continuant de traverser sa plus faible période d'expansion depuis 2014. L'Indice PMI Flash Composite de l'Activité Globale se replie ainsi de 51,6 à 51,3, sur un plus bas de 3 mois. Le consensus était positionné à 51,8.

La croissance de l'activité globale de la zone euro a notamment été portée par les bonnes performances du secteur des services allemand, celles-ci ayant en outre permis de contrebalancer une forte baisse de la production manufacturière outre-Rhin. Parallèlement, en France, l'activité globale est restée stable par rapport au mois précédent tandis que dans le reste de la zone de la monnaie unique, la croissance affiche son plus faible rythme depuis la fin de l'année 2013.

Dans le détail, l'Indice PMI Flash de l'activité de services tombe à 52,5 (53,3 en mars) alors que l'Indice PMI Flash de l'Industrie manufacturière se redresse à 47,8 (47,5 en mars).

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, commente ainsi les derniers chiffres de l'enquête: "L'économie de la zone euro a connu un début de deuxième trimestre décevant, l'indice PMI Flash s'établissant à l'un de ses plus bas niveaux depuis 2014. On pourrait donc craindre, au vu des dernières données de l'enquête, que le rebond lié à l'atténuation de l'impact de facteurs ponctuels ayant pesé sur les niveaux d'activité en fin d'année 2018, ne se soit pas réellement produit et que la région continue d'afficher un rythme d'expansion modeste en raison de vents contraires tels que l'affaiblissement de la demande mondiale et l'assombrissement du climat économique. Les dernières données de l'enquête affichent un niveau conforme à un ralentissement de la croissance trimestrielle à un peu moins de 0,2% dans la région. L'Allemagne devrait enregistrer une hausse de son PIB d'ampleur similaire (0,2%), tandis que la France pourrait réaliser une croissance nulle et que le reste de la région semble se rapprocher également de la stagnation".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com