Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Immobilier : faut-il mettre en place un successeur au dispositif fiscal Scellier d'investissement locatif ?

Immobilier : faut-il mettre en place un successeur au dispositif fiscal Scellier d'investissement locatif ?

Immogroup plaide pour un système mieux encadré

(Boursier.com) — Partant de l'exemple de ville de Montauban comme illustration de la manière dont une commune peut renverser à son profit une situation immobilière plombée par les conséquences néfastes de l'usage non maîtrisé de la défiscalisation, la société d'études Immogroup Consulting a présenté ce mercredi matin à la presse son analyse de la politique menée depuis plus de 10 ans en matière d'investissement locatif et plus généralement des problèmes du marché immobilier français.

Au sujet de l'investissement locatif, Jean-Michel Ciuch, Directeur Général d'Immogroup Consulting, se déclare contre la suppression du dispositif fiscal Scellier dont l'arrêt est programmé fin 2012. Jean-Michel Ciuch reconnaît toutefois les dérives du passé et plaide pour un système mieux encadré : "Il faut un successeur au Scellier", affirme le DG d'Immogroup en proposant de l'étendre à l'ancien, un marché un peu oublié selon lui. "Cette mesure doit bénéficier aux particuliers et aux institutionnels," poursuit Mr Ciuch.

Pour revenir à l'exemple de Montauban, cette ville de 57.000 habitants est un cas d'école. Située à une demi-heure de Toulouse, par passivité et laxisme, la politique du logement neuf y a été déléguée aux promoteurs jusqu'au milieu des années 2000. Les programmes neufs commercialisés grâce aux dispositifs de défiscalisation (Loi Robien à l'époque) ont eu pour effet de déséquilibrer le marché locatif et de déqualifier le parc ancien. L'étouffement de l'identité culturelle et économique de Montauban a pu être observé avec cette offre de logements qui ne correspondait pas forcément à la demande locale...

Aujourd'hui, 6/7 ans plus tard, le taux de vacance de l'offre revient enfin à la normale et la ville retrouve une attractivité résidentielle après une reprise en mains de la politique immobilière locale et un arrêt des délivrances de permis de construire pour les programmes de défiscalisation.

Après la surchauffe du foncier observée dans le passé, les prix des terrains à bâtir à Montauban restent aujourd'hui 2 à 6 fois moins élevés qu'en périphérie toulousaine et les écarts de loyers peuvent excéder 25% entre la métropole régionale et Montauban... Immogroup souligne néanmoins qu'il demeure une barrière à lever : celle du retour de la confiance des acteurs immobiliers pour ce marché. Dans ce cadre, la mairie a décidé de créer un observatoire des marchés immobiliers pour gagner en réactivité dans sa politique urbaine et d'aménagement territorial et offrir davantage de transparence.

Plus généralement, Immogroup estime qu'il faut agir sur l'offre de logements en France au moyen de mesures concrètes, l'investissement locatif en faisant partie.

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !