Gaz : les prix s'envolent, Berlin suspend Nord Stream 2

Gaz : les prix s'envolent, Berlin suspend Nord Stream 2

La certification de Nord Stream 2, qui est l'une des ultimes étapes avant sa mise en service, "n'est possible que si l'opérateur est organisé sous une forme juridique de droit allemand", a estimé l'autorité allemande des réseaux.

Gaz : les prix s'envolent, Berlin suspend Nord Stream 2

(Boursier.com) — Sur fond de tensions géopolitiques croissantes entre la Russie et l'Union européenne, l'Allemagne a suspendu mardi la procédure de certification du gazoduc Nord Stream 2, ce qui a entraîné une nouvelle poussée de fièvre des cours du gaz en Europe, où le marché de l'énergie est déjà tendu à l'approche de l'hiver sur fond de hausse des prix.

Ainsi, les prix des contrats à terme sur le gaz ont explosé, avec une hausse de 17% pour le gaz britannique UK Natural Gas coté sur le marché ICE (contrat de janvier) et de plus de 14% pour le Dutch TTF, la référence européenne en la matière, qui s'inscrivait mardi soir à 91,49 euros le MWh (contrat de décembre). Le 6 octobre dernier, le cours du Dutch TTF était monté brièvement jusqu'à un record de plus de 160 euros le MWh, en raison de déséquilibres entre l'offre et la demande.

L'Agence fédérale allemande des réseaux a annoncé mardi la suspension temporaire de la procédure d'approbation de Nord Stream 2, le gazoduc controversé entre la Russie et l'Allemagne, en évoquant un obstacle juridique. Une décision qui devrait reporter au mois de mai au plus tôt la mise en route de ce gazoduc, selon les experts.

La certification de Nord Stream 2, qui est l'une des ultimes étapes avant sa mise en service, "n'est possible que si l'opérateur est organisé sous une forme juridique de droit allemand", a estimé l'autorité dans un communiqué. L'autorité de régulation précise que l'opérateur du gazoduc, basé à Zoug en Suisse mais détenu à 100 % par le groupe public russe Gazprom, a déjà pris des mesures de correction. Une filiale de droit allemand doit être créée pour la partie du gazoduc outre-Rhin. Elle sera chargée de l'exploitation en Allemagne, mais il faut encore que "des actifs essentiels et des ressources humaines" y soient transférés, précise l'Agence fédérale des réseaux.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !