Fed : le Sénat américain confirme Jerome Powell pour son 2e mandat

Fed : le Sénat américain confirme Jerome Powell pour son 2e mandat

Ce vote du Sénat conforte M. Powell à la tête de la Fed à un moment particulièrement critique, alors que la banque centrale américaine a entamé un cycle de hausse des taux directeurs afin de juguler l'inflation.

Fed : le Sénat américain confirme Jerome Powell pour son 2e mandat
Crédit photo © Carlos Barria / Reuters

(Boursier.com) — Après avoir reporté plusieurs fois son vote, le Sénat américain a voté jeudi soir à une forte majorité la confirmation de la nomination de Jerome Powell à un second mandat de président de la Réserve fédérale américaine. M. Powell avait été nommé à la tête de la Fed en 2018 par Donald Trump, et a piloté la Fed à travers la crise du Covid-19, avant d'être nommé à un second mandat par Joe Biden en novembre 2021.

L'accord du Sénat était indispensable pour valider cette nomination. Jeudi, 80 sénateurs ont voté pour cette reconduction de M. Powell pour 4 ans, jusqu'en février 2026, tandis que 19 ont voté contre. Ce scrutin conforte M. Powell dans ses fonctions, à un moment particulièrement critique, alors que la banque centrale américaine a entamé un cycle de relèvement des taux directeurs afin de juguler l'inflation. La hausse de prix à la consommation, s'est élevée à 8,3% sur un an en avril, très loin de l'objectif de moyen terme de la Fed, fixé à environ 2%.

La Fed estime pouvoir piloter un atterrissage en douceur

La Fed a commencé à relever ses taux en mars dernier avec un tour de vis d'un quart de point, suivi le 3 mai d'une nouvelle hausse plus forte, d'un demi-point, pour porter le taux des "fed funds" entre 0,75% et 1%. Face à des critiques estimant que la Fed a tardé à reconnaître le caractère durable de l'inflation, la banque centrale s'est engagée à remonter rapidement ses taux à un niveau neutre pour l'économie, estimé autour de 2,5%. De nombreux experts estiment cependant qu'il sera nécessaire d'aller bien plus haut, au-dessus de 3%, voire à 4% ou 5% pour calmer l'envolée des prix, ce qui pourrait provoquer une récession aux Etats-Unis l'an prochain.

Jerome Powell a réfuté ce scénario noir, jugeant que l'économie américaine est assez solide pour supporter des taux plus élevés. Jeudi, la secrétaire américaine au Trésor, Janet Yellen (qui est aussi une ex-présidente de la Fed), a affirmé sa confiance dans la capacité de la Fed à juguler l'inflation sans entraîner de récession aux Etats-Unis. Auditionnée par la chambre des Représentants, Mme Yellen a cité la solidité du marché de l'emploi américain et des bilans des ménages, ainsi que le faible coût de la dette et la solidité du secteur bancaire. "Toutes ces choses suggèrent que la Fed a une voie pour faire baisser l'inflation sans provoquer de récession, et je sais que ce sera leur objectif d'essayer d'y parvenir", a-t-elle affirmé.

Les sénateurs avaient reporté plusieurs fois le vote concernant le renouvellement du mandat de Jerome Powell, notamment en raison de désaccords concernant d'autres nomination à la banque centrale américaine. La candidature de Sarah Bloom Raskin a ainsi échoué en mars, faute de soutien au Sénat, tandis que celles de deux autres nouveaux membres du Conseil des gouverneurs de la Fed, Lisa Cook et Philip Jefferson, n'ont été confirmées que cette semaine par le Sénat.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !