Fed  : 2 ou 3 hausses de taux de 50 points de base en vue ? (Bostic)

Fed : 2 ou 3 hausses de taux de 50 points de base en vue ? (Bostic)

Le président de la Fed d'Atlanta, Raphael Bostic, a semblé exclure une hausse très forte de 75 points de base, toujours anticipée par une bonne partie des intervenants de marchés.

Fed  : 2 ou 3 hausses de taux de 50 points de base en vue ? (Bostic)
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le président de la Fed d'Atlanta, Raphael Bostic, a estimé lundi que la Fed pourrait relever ses taux de 50 points de base (pb) lors de chacune des deux ou trois prochaines réunions de politique monétaire, avant d'en mesurer les effets sur l'inflation et l'économie, et de décider si de nouveaux tours de vis seront nécessaires.

Si la Fed procédait ainsi à 3 tours de vis lors de ses réunions de juin, juillet et septembre, le taux des "fed funds" pourrait être porté entre 2,25% et 2,5% à la rentrée, un niveau considéré par les experts comme proche de la neutralité vis-à-vis de l'économie.

La semaine dernière, la Fed a relevé le taux des "fed funds" de 50 pb, pour le porter à 0,75%-1%, ajoutant qu'elle allait commencer à réduire son bilan à partir du 1er juin, et qu'elle jugeait "approprié" de poursuivre son cycle de hausse de taux dans les prochains mois. Son président Jerome Powell a cependant estimé qu'une hausse très forte, de 75 pb, n'était pas l'hypothèse privilégiée par le comité de politique monétaire.

Raphael Bostic s'est inscrit dans cette même logique, estimant que le geste d'un demi-point la semaine dernière était "déjà une décision assez agressive". "Je ne pense pas que nous ayons besoin d'agir encore plus agressivement", a-t-il ajouté dans un entretien à l'agence 'Bloomberg', semblant exclure une hausse de 75 points de base, qui reste anticipée par beaucoup d'intervenants sur les marchés.

L'inflation attendue en léger ralentissement en avril aux Etats-Unis

"Je pense que nous pouvons rester sur ce rythme et cette cadence et réellement observer comment les marchés évoluent (...)", a-t-il poursuivi. "Nous allons bouger, peut-être deux fois, peut-être trois, observer comment l'économie réagit, voir si l'inflation continue de se rapprocher plus près de notre objectif de 2%, alors nous pourrons faire une pause et évaluer la situation."

Les chiffres de l'inflation en avril seront publiés mercredi aux Etats-Unis, en Chine, en Allemagne et en France. Aux Etats-Unis, le consensus table sur un léger ralentissement de la hausse des prix à 8,1% en avril sur un an après 8,5% en mars, la plus forte hausse depuis 1981. Le rythme de progression de l'IPC 'core', qui exclut les éléments les plus volatils, devrait également ralentir à 6% sur un an après 6,5% en mars. "Une modération de l'indice CPI serait légèrement réconfortante mais une accélération relancerait sans aucun doute les attentes d'une hausse de taux de 75 points de base de la Fed", affirment les analystes d'ANZ Bank.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !