Etats-Unis : une inflation "transitoire ne veut pas forcément dire de courte durée"...

Etats-Unis : une inflation "transitoire ne veut pas forcément dire de courte durée"...

Le gouverneur de la Fed Randal Quarles s'est inquiété mercredi de l'inflation. Il veut poser dès maintenant la question de savoir pourquoi elle est si élevée et combien de temps la Fed va tolérer cette situation.

Etats-Unis : une inflation 'transitoire ne veut pas forcément dire de courte durée'...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L 'inflation reste au sommet des préoccupations des marchés financiers, des entrepreneurs et des responsables de banques centrales. Mercredi, Randal Quarles, l'un des gouverneurs de la Fed, a jeté un froid en se déclarant "assez inquiet" concernant l'inflation, évoquant des "risques haussiers significatifs" par rapport aux attentes actuelles, qui tablent sur une nette accalmie sur les prix l'année prochaine.

Lors d'un discours à la conférence annuelle de l'Institut Milken, Quarles a précisé qu'il commençait à se focaliser davantage sur la question de faire revenir l'inflation vers l'objectif de 2% de la Fed, plutôt que sur le marché de l'emploi, qui est en train de "s'améliorer rapidement" aux Etats-Unis, a-t-il jugé.

M. Quarles est le 3e gouverneur de la Fed a faire récemment des déclarations qui penchent vers un resserrement de la politique monétaire plus rapide que prévu.

Combien de temps la Fed va-t-elle tolérer une inflation élevée ?

Le gouverneur, qui était jusqu'à très récemment vice-président de la Fed chargé de la supervision bancaire, a ajouté qu'il se prononcerait en faveur d'un début rapide de "tapering" lors de la réunion de la Fed des 2 et 3 novembre prochain.

La poussée d'inflation actuelle est provoquée par les contraintes pesant sur l'offre qui ont déjà duré plus longtemps qu'anticipé, et "il y a des signes ces derniers mois qu'un éventail plus large de prix a commencé à augmenter à un rythme modéré", a-t-il ajouté.

"Transitoire ne veut pas forcément dire de courte durée", a-t-il insisté. Il a jugé que le moment n'était pas encore venu de relever les taux directeurs, et que la Fed n'était pas "derrière la courbe" (en retard). "Mais il est raisonnable de se poser dès maintenant la question de savoir pourquoi l'inflation est si élevée et combien de temps la Fed va tolérer cette inflation élevée", a-t-il conclu.

©2021-2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !