»
»
»
Consultation

Etats-Unis : Trump tacle l'Allemagne et ses alliés de l'OTAN

Etats-Unis : Trump tacle l'Allemagne et ses alliés de l'OTAN

Le Président américain exige une hausse des contributions

Etats-Unis : Trump tacle l'Allemagne et ses alliés de l'OTAN
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Président américain Donald Trump débute sa journée en taclant ses partenaires de l'OTAN à propos de leurs trop faibles contributions financières en matière de défense. "Les Présidents essaient sans succès depuis des années d'amener l'Allemagne et d'autres pays riches de l'OTAN à payer davantage pour leur protection contre la Russie. Ils ne paient qu'une fraction de leur coût. Les États-Unis paient des dizaines de milliards de dollars de trop pour subventionner l'Europe et perdent gros sur le commerce!", estime Trump, furibond.

"Pour couronner le tout, l'Allemagne vient de commencer à payer à la Russie, le pays dont elle veut se protéger, des milliards de dollars pour subvenir à ses besoins en énergie avec un nouveau pipeline russe. Pas acceptable! Toutes les nations de l'OTAN doivent respecter leur engagement de 2%, et cela doit aller à terme jusqu'à 4%", tranche encore le Président américain.

Le président US place donc le sommet de l'OTAN dans un climat de haute tension, taclant très ouvertement Berlin à propos de sa dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie. A Bruxelles, Trump a même jugé que l'Allemagne était "contrôlée par la Russie". L'objectif de Trump est donc de faire passer à 4% du PIB les dépenses de défense des alliés des USA au sein de l'OTAN. Dans un premier temps, Trump leur demande de respecter les engagements pris il y a quatre ans, et portant sur une part de 2% du PIB consacrée à ces dépenses en 2024.

Hier, Donald Trump avait déjà attaqué ses alliés de l'OTAN sur cette même question. "A quoi sert l'OTAN si l'Allemagne paye à la Russie des milliards de dollars pour le gaz et l'énergie? Pourquoi n'y a-t-il que 5 pays sur 29 qui ont respecté leur engagement? Les États-Unis paient pour la protection de l'Europe, puis perdent des milliards sur le commerce. Ils doivent payer IMMEDIATEMENT 2% du PIB, pas d'ici 2025", avait ainsi asséné le Président américain.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com