Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Etats-Unis : Trump réussit son pari de réduire le déficit commercial

Etats-Unis : Trump réussit son pari de réduire le déficit commercial

La politique protectionniste de Donald Trump, notamment face à la Chine, a eu pour effet de faire reculer le déficit commercial des Etats-Unis en 2019. Une première depuis 6 ans.

Etats-Unis : Trump réussit son pari de réduire le déficit commercial
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le déficit commercial des Etats-Unis a reculé en 2019 pour la première fois depuis six ans, en 2013, grâce aux droits de douane imposés sur les produits chinois, qui ont nettement réduit le flux d'importations depuis la Chine, comme le souhaitait le président américain Donald Trump.

Le déficit des biens et services s'est établi à 616,8 milliards de dollars contre 628 Mds$ en 2018 (-1,7%). Les exportations sont évaluées à 2.499,8 Mds$ (-0,1%) et les importations à 3.116,5 Mds$ (-0,4%), selon les données du département du Commerce publiées mercredi. En excluant l'excédent des échanges de services, la baisse du déficit commercial atteint même 2,4%. Les importations de biens chinois ont fondu de 17,6% par rapport à l'année précédente.

En 2018, le déficit commercial des Etats-Unis avait atteint un record, notamment gonflé par un dollar fort, qui avait pénalisé les entreprises exportatrices américaines. En 2019, le dollar s'est stabilisé sans pour autant s'affaiblir face aux principales devises mondiales.

Bonne nouvelle ou signe de ralentissement de la croissance ?

Toutefois, pour le seul mois de décembre, le déficit commercial a bondi de 11,9% à 48,9 milliards de dollars. Des économistes soulignent aussi que la baisse du déficit commercial ne recouvre pas que des bonnes nouvelles, le recul des importations, mais aussi des exportations américaines traduisant aussi le ralentissement de la croissance économique outre-Atlantique.

En 2019, la croissance du PIB es Etats-Unis a ainsi ralenti à 2,3% par rapport aux 2,9% de 2018, loin de l'objectif d'au moins 3% que s'était fixé le président américain... Les investissements des entreprises ont reculé de 1,5% au quatrième trimestre 2019, leur quatrième trimestre consécutif de repli, ce qui a pesé sur la croissance l'an dernier. Ils ont souffert notamment des tensions commerciales, qui ont sapé le moral des entrepreneurs américains. Les importations de matériaux destinés à l'industrie manufacturière, dont le plastique et le pétrole brut, ont même accusé une baisse de 9,3% en 2019.

La diminution de l'importation des produits chinois aux Etats-Unis a cependant été compensée en 2019 par une hausse des importations en provenance du Canada (+41,9%) et du Mexique (+26%), les deux grands partenaires liés aux Etats-Unis par un nouveau traité commercial imposé par Donald Trump.

Les importations de biens des pays de l'Union européenne ont quant à elles augmenté de 5,4%, alors que de difficiles négociations se déroulent depuis des mois pour parvenir à un accord commercial entre Washington et l'UE.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !