»
»
»
Consultation

Etats-Unis : le déficit budgétaire franchit les 1.000 Mds$ !

Etats-Unis : le déficit budgétaire franchit les 1.000 Mds$ !

Malgré une hausse des recettes liées aux droits de douane imposés par Donald Trump à la Chine, le déficit budgétaire des Etats-Unis vient de dépasser les 1.000 Mds$ pour la première fois depuis 7 ans.

Etats-Unis : le déficit budgétaire franchit les 1.000 Mds$ !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le déficit budgétaire des Etats-Unis vient de dépasser les 1.000 Mds$, un niveau qu'il a seulement atteint une fois dans son histoire, pendant la période 2009 à 2012, à la suite de la grande crise financière des crédits "subprimes".

Selon les comptes du Trésor américain publiés jeudi, le déficit a atteint au seul mois d'août 200 milliards de dollars, en baisse de 6% sur un an, grâce à une hausse des recettes, notamment issues des tarifs douaniers.

Mais sur les 11 premiers mois de l'exercice fiscal américain, qui s'achève fin septembre, le déficit dépasse désormais les 1.000 milliards de dollars, à 1.067 Mds$, soit une hausse de 19% par rapport à la même période de 2019 ! Cela représente 4,4% du PIB estimé sur la même période.

Les droits de douane, une goutte d'eau dans le budget global

Les recettes provenant des tarifs douaniers ont certes fortement augmenté depuis que Donald Trump a déclenché la guerre commerciale contre la Chine, mais ils ne représentent qu'une petite partie des recettes globales, tandis que parallèlement, les dépenses de l'Etat ont augmenté.

Les recettes issues des droits de douane ont ainsi grimpé de 73% depuis le début de l'année pour atteindre 66 Mds$ sur onze mois, soit 28 Mds$ de plus qu'en 2018. Mais les recettes globales ont totalisé 3.088 Mds$ sur 11 mois.

Donald Trump réclame des taux nuls, voire négatifs à la Fed

Sur 11 mois, les recettes de l'Etat américain ont augmenté de 3,4%, mais ses dépenses ont augmenté de 7%, notamment sous l'effet des dépenses militaires.

Pour l'ensemble de l'exercice, le déficit pourrait cependant revenir légèrement sous la barre des 1.000 Mds$, septembre étant un mois où de nombreuses taxes sont collectées. Les économistes prévoient cependant un chiffre supérieur à 1.000 Mds$ pour l'exercice 2020.

Face à l'ampleur du déficit, on comprend l'acharnement de Donald Trump à réclamer à la Fed des taux d'intérêts "beaucoup plus bas" afin de minimiser la charge de la dette pour l'Etat fédéral. Mercredi, le président américain estimait ainsi sur Twitter que le taux des "fed funds" de la Fed devrait être ramené à zéro, voire en terrain négatif. Or, ce taux est actuellement situé entre 2% et 2,25% et pourrait être abaissé au mieux d'un quart de point le 18 septembre prochain, selon les experts.

Jeudi, le président américain a enfoncé le clou en affirmant dans un nouveau tweet : "Et la Fed reste assise, assise... Ils (la BCE) se font payer pour emprunter de l'argent, tandis que nous payons des intérêts".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com