Etats-Unis : la Fed prête à relever ses taux plus tôt ou plus vite que prévu

Etats-Unis : la Fed prête à relever ses taux plus tôt ou plus vite que prévu

Il pourrait être nécessaire de relever le taux des "fed funds" plus tôt ou à un rythme plus rapide que ce que les participants anticipaient auparavant, relève le compte-rendu de la réunion de la Fed des 14 et 15 décembre.

Etats-Unis : la Fed prête à relever ses taux plus tôt ou plus vite que prévu
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les responsables de la Réserve fédérale américaine considèrent que la solide reprise économique et l'inflation plus forte que prévu ouvrent la voie à un relèvement des taux directeurs cette année, peut-être plus tôt ou à un rythme plus rapide que prévu auparavant, selon le compte-rendu de la réunion des 14 et 15 décembre de la Fed, publié mercredi soir.

Ainsi, selon ces "Minutes" de la Fed, "les participants ont noté que compte-tenu de leurs projections individuelles pour l'emploi et l'inflation, il pourrait être nécessaire de relever le taux des "fed funds" plus tôt ou à un rythme plus rapide que ce que les participants anticipaient auparavant".

Plusieurs membres du Comité de politique monétaire (FOMC) ont en outre estimé que l'objectif de plein emploi avait déjà été atteint aux Etats-Unis. Le plein emploi est l'une des conditions fixées par la Fed avant de relever ses taux directeurs, ramenés autour de zéro depuis 2020 pour lutter contre les effets de la crise du Covid-19.

Vers une réduction anticipée du bilan de la Fed

Par ailleurs, certains membres de la Fed se sont prononcés en faveur d'une réduction du bilan de la Fed "peu après" le début des hausses de taux, ce qui constituerait un nouveau resserrement monétaire. La question de la réduction du bilan, qui a gonflé de 4.400 milliards de dollars avant la pandémie à 8.670 Mds fin 2021, a fait l'objet d'une large discussion entre les membres du comité de politique monétaire, précise le compte-rendu.

Si la Fed commençait à réduire son bilan peu après le début des hausses de taux, elle agirait bien plus vite que lors du dernier cycle haussier. Elle avait commencé à relever ses taux en 2015, mais avait ensuite attendu deux ans avant de commencer à réduire son bilan à partir de 2017.

Rappelons que la Fed avait décidé le 15 décembre d'accélérer l'arrêt de son programme d'achat d'actifs, désormais prévu dès la fin mars au lieu de la mi-2022. Dans ses nouvelles projections, la Fed avait aussi indiqué qu'elle envisageait de relever ses taux au moins trois fois cette année pour accompagner la reprise et juguler l'envolée de l'inflation, qui a atteint 6,8% sur un an en novembre aux Etats-Unis, au plus haut depuis 1982 !

La Bourse à la peine, les valeurs technologiques chutent

A Wall Street, les indices boursiers ont chuté après la publication des "Minutes" de la Fed, à 20h. Une heure environ après la publication du compte-rendu, le Dow Jones cédait 0,64% à 36.565 points (contre +0,22% avant les Minutes), tandis que l'indice large S&P 500 reculait de 1,4% à 4.726 pts (contre -0,38% avant), et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, abandonnait 2,67% à 15.204 pts (-1,4% auparavant). Le Nasdaq a désormais corrigé de plus de 5% par rapport à son dernier record du 19 novembre dernier.

L'indice du dollar, qui reculait de 0,3% avant 20h, a réduit ses pertes à 0,09% par la suite face à un panier de devises de référence, à 96,18 points. Le rendement du T-Bond à 10 ans s'est tendu pour atteindre 1,7% (+5 points de base) contre 1,68% avant 20h, et 1,5% le 31 décembre dernier.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !