Etats-Unis : Joe Biden déclare l'inflation "priorité nationale"

Etats-Unis : Joe Biden déclare l'inflation "priorité nationale"

Dans une intervention consacrée à l'inflation, le président américain a notamment annoncé que son administration est en train d'examiner la possibilité de lever les droits de douane sur les produits chinois imposés par Donald Trump en 2018.

Etats-Unis : Joe Biden déclare l'inflation 'priorité nationale'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le président américain Joe Biden a déclaré mardi que l'inflation était sa "plus grande priorité nationale", rappelant que les Etats-Unis sont en train de puiser dans leurs stocks stratégiques de pétrole pour stabiliser les prix des carburants. Les Etats-Unis ont annoncé fin mars qu'ils puiseraient 1 million de barils par jour pendant 6 mois dans leurs réserves stratégiques, pour juguler l'envolée des prix des carburants aux Etats-Unis.

Malgré cette mesure forte, le président américain a estimé que certaines des "racines de l'inflation" étaient "hors de (son) contrôle", citant la pandémie de Covid-19 et les effets de la guerre de la Russie contre l'Ukraine.

Réflexion sur la levée des droits de douane imposés à la Chine

Il a aussi salué l'action de la Réserve fédérale américaine, qui joue un "rôle primordial dans la lutte contre l'inflation dans notre pays". La semaine dernière, la Fed a relevé son principal taux directeur d'un demi-point, pour le porter à 0,75%-1% et s'est engagée à poursuivre la remontée rapide de ses taux afin de juguler l'inflation, qui a atteint 8,5% sur un an en mars outre-Atlantique. La banque centrale va aussi commencer dès le 1er juin à réduire son énorme bilan, qui frôle les 9.000 milliards de dollars, ce qui rendra les conditions de crédit moins accommodantes.

Le président américain a par ailleurs rappelé que son administration était en train d'examiner la possibilité de lever les droits de douane sur les produits chinois qui avaient été imposés par son prédécesseur Donald Trump en 2018, et qui représentent des surcoûts pour les entreprises américaines qui s'approvisionnent en Chine. Au total, l'équivalent de 350 milliards de dollars d'importations annuelles en provenance du géant asiatique sont concernés par ces droits de douane.

Interrogé enfin sur la durée de la pression inflationniste, Joe Biden a cité les économistes: la plupart tablent sur une modération des prix cette année, d'autres estiment que cela pourrait durer jusqu'à l'année prochaine. "Je ne peux pas le prédire", a-t-il dit, se voulant prudent après avoir longtemps affirmé (comme la Fed) que l'inflation élevée était "temporaire".

Le prix moyen du gallon d'essence en hausse de 47% sur un an

Les chiffres de l'inflation en avril seront publiés mercredi aux Etats-Unis, en Chine, en Allemagne et en France. Outre-Atlantique, le consensus table sur un léger ralentissement de la hausse des prix à 8,1% en avril sur un an après 8,5% en mars, la plus forte hausse depuis 1981. Le rythme de progression de l'IPC 'core', qui exclut les éléments les plus volatils, devrait également ralentir à 6% sur un an après 6,5% en mars.

La déclaration du président américain intervient alors que le prix de l'essence à la pompe a atteint cette semaine un nouveau record aux Etats-Unis, avec un prix moyen d'un gallon d'essence (3,78 litres) à 4,374$, selon l'association d'automobilistes AAA. Le prix moyen d'un gallon d'essence a ainsi augmenté de plus de 47% depuis un an, où il était de 2,967$.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !