Etats-Unis et Chine peuvent-ils renouer des liens ?

Etats-Unis et Chine peuvent-ils renouer des liens ?

Une réunion sino-américaine de haut niveau est prévue ce jour...

Etats-Unis et Chine peuvent-ils renouer des liens ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Une réunion sino-américaine de haut niveau est prévue ce jour. Reuters cite une déclaration de la Maison Blanche selon laquelle le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan s'entretiendra aujourd'hui avec le haut diplomate chinois Yang Jiechi en Suisse, confirmant l'engagement des deux pays à renforcer la communication dans un contexte de rivalité stratégique grandissante. Ces informations confirment une fuite du SCMP, dans laquelle des sources ont décrit la réunion comme une étape vers la relance des lignes de communication, et ont suggéré qu'un point à l'ordre du jour était la possibilité d'un sommet entre Xi Jinping et Joe Biden.

D'autres sources de presse indiquent quant à elles que Xi ne participera pas au G20 de Rome, ce qui avait déjà été signalé depuis un certain temps.

Avant-hier, l'USTR Katherine Tai signalait des plans pour des conversations "franches" avec ses homologues chinois concernant l'accord commercial de la phase 1, et semblait pessimiste quant à l'évolution de la situation. Tai a déclaré qu'elle chercherait à rencontrer le vice-premier ministre chinois Liu He dans les prochains jours pour revoir l'accord de phase 1. La représentante des Etats-Unis pour les questions commerciales internationales, Tai, a indiqué qu'elle allait soulever des préoccupations sur les pratiques commerciales centrées sur l'Etat et non compétitives de la Chine. Elle informera Pékin de ses inquiétudes durant les pourparlers sur l'accord commercial. Tai précise que Washington explorera le développement de nouveaux outils pour défendre les intérêts économiques américains face à la Chine.

La Chine n'est en effet pas parvenue à augmenter les achats de marchandises américaines de 200 milliards de dollars sur une période de deux ans, comme elle avait accepté de le faire lorsque l'accord avait été conclu en 2019. Les analystes ont noté que les achats de produits américains par la Chine jusqu'en août étaient estimés inférieurs d'environ 62% aux objectifs de l'accord commercial. L'USTR évaluerait les actions potentielles, y compris d'éventuels 'tarifs supplémentaires' sur les produits chinois importés aux USA. La semaine dernière, Tai avait déclaré à Politico que l'administration Biden prévoyait de "s'appuyer" sur les tarifs existants, alors que l'administration finalisait son examen de la politique commerciale américaine vis-à-vis de la Chine.

Le Wall Street Journal avait également rapporté le mois dernier que l'administration Biden évaluait une nouvelle enquête sur les subventions chinoises et leurs dommages causés à l'économie américaine, un mouvement qui pourrait conduire à de nouveaux tarifs si la Chine ne modifiait pas ses pratiques commerciales.

Sur le front géopolitique cette fois, Biden s'est entretenu avec Xi Jinping au sujet de Taïwan et les deux dirigeants sont convenus de respecter l'accord de Taïwan. "J'ai discuté avec Xi de Taïwan. Nous sommes d'accord (...) nous respecterons l'accord de Taïwan", a précisé hier soir Biden. "Nous avons affirmé clairement que je ne pense pas qu'il devrait faire autre chose que de respecter l'accord". Le ministère des Affaires étrangères de Taïwan a demandé des éclaircissements aux Etats-Unis après ces propos de Biden. Il a obtenu l'assurance que la politique américaine à l'égard de Taïwan n'avait pas changé et que Washington continuerait d'aider Taipei à disposer de moyens pour se défendre. Les tensions militaires entre Taïwan et la Chine ont atteint "un pic inédit en plus de quatre décennies", a déclaré ce mercredi le ministre taïwanais de la Défense. En quatre jours, 148 appareils de l'armée chinoise ont traversé l'espace aérien taïwanais. Les USA avaient exhorté dimanche la Chine à cesser ses manoeuvres.

Rappelons que les discussions précédentes entre Xi et Biden le mois dernier n'avaient pas donné grand-chose au-delà d'une reconnaissance que la trajectoire actuelle avait des effets néfastes.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !