»
»
»
Consultation

Etats-Unis : accord sur le plafond de la dette... jusqu'au 15 décembre

Etats-Unis : accord sur le plafond de la dette... jusqu'au 15 décembre

Le président américain Donald Trump et le Congrès sont parvenus mercredi soir à un accord pour relever le plafond de la dette fédérale américaine pendant trois mois.

Etats-Unis : accord sur le plafond de la dette... jusqu'au 15 décembre
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Soulagement sur les marchés financiers, qui craignaient un possible "shutdown" de l'administration américaine fin septembre. Le président Donald Trump et les chefs de l'opposition démocrate ont finalement annoncé mercredi soir s'être mis d'accord pour relever le plafond de la dette fédérale américaine pour trois mois, jusqu'au 15 décembre prochain.

A l'issue d'une réunion à la Maison Blanche avec le président et les chefs de la majorité républicaine du Congrès, les responsables démocrates ont déclaré que Donald Trump avait aussi accepté leur proposition, formulée le matin-même, d'ajouter à cet accord une loi d'aide d'urgence pour les victimes de la tempête Harvey. La Chambre des représentants a adopté dès mercredi ce plan d'aide de 7,4 milliards de dollars, qui doit encore obtenir l'aval du Sénat.

"Lors de la réunion, le président et les chefs du Congrès ont accepté de voter l'aide pour Harvey, une extension de la limite de la dette, et une loi de finances courant jusqu'au 15 décembre, en même temps", ont ainsi déclaré Nancy Pelosi, chef du groupe démocrate de la Chambre, et Chuck Schumer, chef des sénateurs démocrates. De leur côté, les Républicains s'étaient mobilisés pour obtenir un report du relèvement du plafond de la dette au-delà de trois mois.

Le risque de "shutdown" écarté à court terme

Il reste que les marchés financiers ont réagi plutôt positivement mercredi soir à l'annonce de cet accord, qui éloigne à court terme le risque d'un "shutdown" (une fermeture forcée des services fédéraux), même si la question se posera à nouveau à l'approche du 15 décembre prochain.

Les gérants de portefeuille avaient adopté une stratégie prudente ces derniers jours dans la crainte que des querelles politiques ne mènent à une crise et à un nouveau "shutdown", après celui qui avait paralysé l'administration pendant 18 jours en octobre 2013.

Mercredi soir, les indices Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq Composite progressaient tous trois en séance d'environ 0,4%. Les investisseurs s'allégeaient en revanche sur les obligations, qui avaient servi de valeurs-refuge la veille. Les taux d'intérêt (qui évoluent à l'inverse des cours) étaient donc en hausse mercredi soir : le rendement du T-Bond à 10 ans grimpait de 4 points de base (centièmes de point) à 2,10%.

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com