Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Economie : la Banque Mondiale sonne la fin de la crise...

Economie : la Banque Mondiale sonne la fin de la crise...

Après 5 années de crise, l'économie mondiale semble enfin sur le chemin d'une reprise durable...

Economie : la Banque Mondiale sonne la fin de la crise...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après 5 années de crise, l'économie mondiale semble enfin sur le chemin d'une reprise durable... La Banque Mondiale vient ainsi de relever ses prévisions de croissance mondiale, à 2,4% pour 2013, puis 3,2% en 2014 (contre 3% attendu en juin dernier), 3,4% en 2015 (contre 3,3%) et 3,5% en 2016. La Banque mondiale rejoint ainsi le pronostic du FMI, qui a lui aussi indiqué qu'il devenait plus optimiste, et doit publier ses prévisions détaillées dans les prochains jours...

Dans son rapport semestriel, l'institution table ainsi à la fois sur une consolidation de la reprise dans les pays développés (Etats-Unis, Europe et Japon) et sur une poursuite de la croissance des économies émergentes, malgré la prévisible hausse des taux d'intérêts liée au changement de politique de la Fed américaine. La banque a notamment revu en légère baisse la croissance attendue en Chine, à 7,7% cette année, contre 8% prévu dans son rapport de juin. Mais elle ne craint pas un ralentissement plus prononcé, et considère que l'économie chinoise se dirige "vers une croissance moins forte mais plus soutenable, orientée davantage vers la consommation".

Il y a 6 mois, la banque s'était inquiétée des risques pesant sur les économies émergentes, mais elle semble désormais les avoir écartés, notamment en raison d'une reprise attendue des exportations vers les pays développés. En effet, le principal facteur de la reprise mondiale réside dans la reprise aux Etats-Unis (hausse de 2,8% du PIB prévue en 2014), au Japon (1,4%), ainsi qu'en Europe, où la baisse de 0,4% du PIB en 2013 sera suivie d'un sursaut de 1,1% cette année. Cette croissance reste certes modeste, mais elle a été revue à la hausse par rapport au 0,9% attendu en juin, et devrait accélérer pour atteindre 1,4% en 2015, avec l'Allemagne comme principale locomotive, suivie d'un rebond attendu de l'Italie et de l'Italie... Etats-Unis, Japon et Europe étant également les plus gros importateurs du monde, leur reprise entraînera un redémarrage du commerce international, et constituera "un accélérateur important" pour l'économie mondiale, estime Andrew Burns, l'économiste de la Banque mondiale, responsable du rapport.

La Banque Mondiale se garde cependant de toute euphorie : la croissance mondiale restera inférieure à son rythme précédant la crise de 2008 (environ 5%), et surtout, les effets du retrait par la Fed de sa politique monétaire ultra-accommodante constituent un facteur d'incertitude. "La façon dont les marchés réagiront au retrait des mesures d'assouplissement quantitatif aux États-Unis pèsera sur les perspectives", avertit Andrew Burns dans le rapport. Il ajoute que si les taux remontaient trop vite, les flux de capitaux vers les pays en développement "pourraient chuter de 50% ou plus pendant plusieurs mois, provoquant une crise dans certain des pays les plus vulnérables".

Historiquement, lorsque les taux d'intérêt remontent de 100 points de base aux Etats-Unis (un effet prévisible du retrait de "QE3"), on observe une hausse de 110 à 150 points des taux des pays en développement, voire de 250 points de base pour certains pays. Toutefois, si cette hausse se fait progressivement, elle devrait être compensée par la hausse des exportations, estime le rapport...

Enfin, la Banque Mondiale se montre particulièrement optimiste pour l'Afrique subsaharienne, qui devrait continuer de croître à un rythme supérieur à 5% par an entre 2014 et 2016. L'économie africaine bénéficiera même d'apports de capitaux supérieurs à ceux de toutes les autres régions, en proportion de son PIB, notamment dans les secteurs des ressources de base et des infrastructures...

©2014-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !