Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Coronavirus : ralentissement au Brésil et en Inde ?

Coronavirus : ralentissement au Brésil et en Inde ?

Le dernier bilan mondial de l'épidémie du nouveau coronavirus fait ressortir 27,34 millions de cas confirmés dans le monde ...

Coronavirus : ralentissement au Brésil et en Inde ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le dernier bilan mondial de l'épidémie du nouveau coronavirus fait ressortir 27,34 millions de cas confirmés dans le monde, dont plus de 6,3 millions aux États-Unis, 4,28 millions en Inde et 4,15 millions au Brésil. Selon l'Université Johns Hopkins, la pandémie a fait 892.721 morts dans le monde depuis son émergence, dont 189.215 aux USA, 126.960 au Brésil et 72.775 en Inde. 67.781 décès sont recensés au Mexique.

Néanmoins, quelques signaux positifs sont décelés qui restent à confirmer, notamment au Brésil et en Inde, où le nombre de cas quotidiens semble avoir atteint un pic. L'Inde a fait état d'une hausse record du nombre de décès dus au virus sur 24 heures avec 1.133 morts, portant le bilan à 72.775 morts. Le ministère local de la Santé a recensé 75.809 nouveaux cas, niveau certes encore très élevé, mais qui marque un déclin en comparaison des journées précédentes. Le recul du nombre de cas quotidiens est encore plus prononcé au Brésil. Le pays a enregistré 10.273 nouveaux cas et 310 décès supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures selon le ministère de la Santé.

Aux États-Unis, la joute entre Trump et Biden sur le sujet du coronavirus se poursuit. Le président américain a même qualifié hier Joe Biden de "stupide" et exigé des excuses de son adversaire démocrate, qui critique évidemment sa gestion de la crise sanitaire. Trump évoque, de la part de son opposant, une rhétorique anti-vaccin. Lors d'une conférence de presse à la Maison blanche, Trump, qui reste devancé par Biden dans les sondages en vue de la présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, s'est donc montré très virulent contre le candidat démocrate et sa colistière Kamala Harris. Harris a indiqué qu'elle ne ferait pas confiance à Trump si un vaccin contre le covid-19 était prêt avant le scrutin.

"Joe Biden et sa colistière très à gauche, la personne la plus à gauche au Congrès soit dit en passant - pas une personne compétente de mon point de vue, détruirait ce pays et cette économie - devraient immédiatement présenter des excuses pour la rhétorique anti-vaccin irresponsable qu'ils utilisent", a lancé Trump. "Cela discrédite la science", a même estimé le président américain...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !