Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Coronavirus : près de 30 millions de cas confirmés dans le monde, plus de 940.000 morts

Coronavirus : près de 30 millions de cas confirmés dans le monde, plus de 940.000 morts

Le bilan du nouveau coronavirus s'alourdit encore...

Coronavirus : près de 30 millions de cas confirmés dans le monde, plus de 940.000 morts
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le bilan du nouveau coronavirus s'alourdit encore. Le nombre de cas confirmés depuis l'émergence du virus s'élève désormais à 29,9 millions dans le monde, selon l'Université Johns Hopkins, dont 6,63 millions aux USA, 5,12 millions en Inde et 4,42 millions environ au Brésil. Le virus a fait 940.720 morts dans le monde depuis son apparition, dont 196.802 aux Etats-Unis, 134.106 au Brésil et 83.198 en Inde. 71.978 décès ont été par ailleurs recensés au Mexique depuis l'émergence du virus.

Le Brésil a enregistré 36.820 nouveaux cas et 987 décès supplémentaires liés à l'épidémie en 24 heures selon le ministère de la Santé. Le bilan de l'épidémie dans le pays dépasse les 4,4 millions de cas d'infection, et 134.106 décès ont désormais été recensés au total. Néanmoins, le nombre de cas quotidiens semble avoir touché son pic.

L'Inde a en revanche recensé 97.894 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, un record depuis le début de l'épidémie, selon les données du ministère fédéral de la Santé. Le bilan est désormais de 5,12 millions de cas. 1.132 décès supplémentaires ont été rapportés en une journée, pour un total de 83.198 morts. Plus de 1.000 décès ont été recensés quotidiennement en Inde au cours des deux dernières semaines.

La Chine a recensé 9 nouveaux cas en 24 heures, tous des cas importés selon la Commission nationale de la santé. Officiellement, 85.223 cas ont été confirmés au total en Chine continentale depuis le début de la pandémie, qui aurait causé 4.634 décès dans le pays. Aucun nouveau décès n'est rapporté jeudi.

Donald Trump précise pour sa part qu'au moins 100 millions de doses d'un vaccin contre le coronavirus pourraient être distribuées aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année, contredisant le directeur des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Robert Redfield avait auparavant indiqué qu'un futur vaccin contre le coronavirus pourrait être administré en large quantité d'ici le milieu d'année 2021 ou un peu plus tôt. "Il a fait une erreur", a taclé Trump. "Il était troublé, je pense. Il a probablement mal compris la question", a insisté le président américain. Redfield avait fait ces commentaires lors d'une audition devant un panel du Sénat. Il avait précisé que la disponibilité générale d'un vaccin était envisagée à la fin du deuxième trimestre ou au troisième trimestre 2021.

Le vaccin pourrait être prêt dès novembre ou décembre 2020 et les premières doses pourraient être administrées aux plus vulnérables. L'objectif d'une immunité collective pourra être atteint d'ici six à neuf mois, selon Redfield.

Le rival démocrate de Trump , Joe Biden, a quant à lui prévenu des risques d'essayer de distribuer hâtivement un vaccin avant le scrutin du 3 novembre. "J'ai confiance dans les vaccins, j'ai confiance dans les scientifiques, mais je n'ai pas confiance en Donald Trump", a asséné Biden.

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !