»
»
»
Consultation

Chine / Etats-Unis : des progrès commerciaux tangibles ?

Chine / Etats-Unis : des progrès commerciaux tangibles ?

Les nouvelles discussions entre Washington et Pékin touchent à leur fin

Chine / Etats-Unis : des progrès commerciaux tangibles ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Wall Street progresse encore avant bourse ce mardi, les opérateurs demeurant optimistes à l'issue des nouvelles négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, qui se sont tenues hier et aujourd'hui à Pékin. Les autorités chinoises devraient communiquer une fois les discussions terminées. Hier, le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross s'est montré optimiste sur CNBC, estimant qu'il y aurait "une très bonne chance" de parvenir à un accord raisonnable.

Signaux positifs

Liu He, vice-premier ministre chinois et principal conseiller économique du Président Xi Jinping, est par ailleurs intervenu hier durant les négociations. Cette apparition a été perçue comme le signe d'une belle avancée dans les discussions. Liu était déjà intervenu durant un précédent volet de négociation l'an dernier à Washington. Il doit encore rencontrer le principal négociateur américain, Robert Lighthizer, plus tard ce mois.

Donald Trump avait pour sa part déclaré dimanche que les négociations avec la Chine se déroulaient très bien, et que la faiblesse économique locale actuelle donnait à Pékin des raisons de travailler à trouver un accord...

Accalmie confirmée

Rappelons qu'une équipe américaine menée par le représentant adjoint du commerce des États-Unis, Jeffrey Gerrish, s'est rendue à Pékin pour mener des discussions espérées 'positives et constructives' avec des intervenants chinois. Les échanges ont eu lieu hier et aujourd'hui. Après une année 2018 marquée par l'escalade des menaces commerciales et des sanctions réciproques, Washington et Pékin ont donc renoué le dialogue, dans cette période de trêve.

Les Etats-Unis et la Chine ont accepté une trêve commerciale, lors du sommet argentin de Buenos Aires en fin d'année dernière. Ce cessez-le-feu, intervenant après une guerre commerciale féroce durant laquelle USA et Chine s'étaient imposés des prélèvements douaniers supplémentaires et réciproques sur des dizaines de milliards de produits, a débuté le 1er décembre 2018 et doit durer 90 jours, le temps pour l'administration Trump et celle de Xi Jinping de conclure enfin un accord global. Durant cette période de trêve, aucun nouveau prélèvement douanier ne devrait être imposé...

Évidemment, si aucun accord n'est trouvé avant le mois de mars, les deux pays risquent de reprendre les hostilités. Les Etats-Unis pourraient ainsi mettre en application de nouvelles hausses de prélèvements imposées aux importations chinoises, et Pékin devrait alors bien évidemment répliquer.

Quelques efforts déjà signalés

La Chine a déjà consenti quelques efforts ces dernières semaines, acceptant une levée temporaire des prélèvements douaniers supplémentaires imposés aux voitures conçues aux USA, reprenant les achats de soja, ou acceptant même pour la première fois d'importer du riz américain. La Chine a également promis de s'ouvrir un peu plus aux investissements étrangers et de faire des efforts en matière de protection des propriétés intellectuelles... Mais ces belles promesses n'ont pas totalement convaincu les négociateurs américains, qui demanderaient à Pékin d'établir un mécanisme afin de s'assurer justement que la Chine se conforme à ses engagements.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com