Accueil
»
Bourse
»
Macro Economie
»
Consultation

Bernard Tapie hausse le ton, Ayrault temporise sur le dossier Hersant

Bernard Tapie hausse le ton, Ayrault temporise sur le dossier Hersant

L'homme d'affaires nourrit la polémique dans le 'JDD'...

Bernard Tapie hausse le ton, Ayrault temporise sur le dossier Hersant
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Bernard Tapie n'en démord pas ! Le ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg aurait cherché à l'empêcher de racheter les journaux du Groupe Hersant Media, qui comprend notamment La Provence et Nice-Matin. Dans les colonnes du 'Journal du Dimanche', l'homme d'affaires a même affirmé posséder un enregistrement prouvant que le cabinet de M. Montebourg voulait donner "un coup de pouce" à son concurrent, le groupe belge Rossel.

On était plusieurs dans une pièce, il y avait des avocats, des banquiers, quand le patron de la société belge qui était lui aussi sur les rangs, nous a téléphoné. Il a alors dit noir sur blanc, lors d'une conversation que l'on a enregistrée, que la directrice adjointe du cabinet de Montebourg l'avait contacté pour le pousser à faire une offre d'achat. Il disait aussi qu'il n'avait pas d'argent, mais qu'elle l'assurait que la BNP le financerait ! explique Bernard Tapie dans les colonnes du 'JDD'. Il affirme que tout l'appareil de l'Etat s'est mis en travers simplement parce qu'ils ont peur que je devienne un candidat à la mairie de Marseille.

Le gouvernement n'a pas répondu à cette dernière salve de critiques, déjà formulées vendredi soir sur 'France 2' sans mention de l'enregistrement sonore. Dès vendredi, M. Montebourg avait publié un communiqué pour affirmer que le ministère du Redressement productif, avec le CIRI (Comité interministériel de restructuration industrielle), avait travaillé dans le dossier Hersant comme toujours et conformément à sa déontologie, avec beaucoup de sérieux au côté des différents repreneurs en compétition. Et samedi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a pas souhaité entrer dans la polémique. Refusant de répondre à une polémique par une polémique supplémentaire, il a assuré que ce qui est important, c'est que ces journaux puissent continuer à exister.

Bernard Tapie, allié à la famille Hersant, a été désigné le 19 décembre comme repreneur des journaux du Groupe Hersant Médias (GHM), son offre ayant été retenue par les banques ex-créancières du groupe. S'il se relance ainsi dans les affaires, l'ancien patron de l'Olympique de Marseille et ex-ministre de la Ville dément en revanche vouloir se présenter à Marseille aux prochaines municipales de 2014.

©2012-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !