»
»
»
Consultation

Belgique / Eco : la perspective est négative pour les grandes banques belges selon Fitch

Belgique / Eco : la perspective est négative pour les grandes banques belges selon Fitch

Dans un nouveau rapport, Fitch Ratings indique que les perspectives pour les banques belges sont "négatives" et dispose d'une perspective négative sur...

(Boursier.com) — Dans un nouveau rapport, Fitch Ratings indique que les perspectives pour les banques belges sont "négatives" et dispose d'une perspective négative sur les notes de la plupart des grandes banques belges. Toutes les notes des grandes banques belges sont basées sur le fait qu'il y a une probabilité extrêmement élevée d'aide extérieure si nécessaire.

Toute réduction de la capacité de la Belgique à soutenir les grandes banques belges serait négative pour la note des établissements du pays, à l'exception de Fortis Banque, dont la note reflète le soutien potentiel de son actionnaire à 75%, BNP Paribas. La note souveraine de la Belgique est 'AA +' assortie d'une mise sous surveillance négative. Une baisse de la note belge serait le signal d'une capacité affaiblie de l'Etat pour soutenir ses banques et conduirait probablement à un déclassement de KBC Bank et de Dexia Banque Belgique.

Compte tenu des turbulences sur les marchés actuels, Fitch ne s'attend pas à un changement dans la volonté des souverains de soutenir les banques dans le court terme, comme le montre la récente acquisition de Dexia Banque Belgique par l'Etat belge. Cependant, il y a une intention claire sur les marchés développés de réduire le soutien implicite de l'Etat pour les banques à moyen terme, et de renforcer l'idée que les actionnaires et les créanciers doivent prendre des pertes, plutôt que les contribuables.

Les marchés de capitaux sont actuellement dysfonctionnels et sont peu susceptibles de revenir à la normale en 2012. Dexia a été la grande banque belge la plus touchée par cette situation étant donné son financement structurel et ses problèmes de liquidité qui ont été exacerbés par la détérioration de l'environnement opérationnel et la volatilité issue de la crise de la dette souveraine européenne. En conséquence, l'établissement prépare des mesures de grande envergure affectant sa structure et sa taille.

Fitch estime également que les perspectives de croissance pour les banques sont susceptibles d'être limitées, compte tenu de la maturité du marché bancaire belge et des faibles perspectives économiques. Par ailleurs, les grandes banques réduisent leurs activités en se concentrant sur leurs métiers de base, ce qui réduira les recettes.

©2011-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com