»
»
»
Consultation

Agriculture : les revenus agricoles augmenteraient de 8,8% en 2015 ; la FNSEA s'insurge !

Agriculture : les revenus agricoles augmenteraient de 8,8% en 2015 ; la FNSEA s'insurge !

résultat courant par actif

Agriculture : les revenus agricoles augmenteraient de 8,8% en 2015 ; la FNSEA s'insurge !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La Commission des comptes de l'agriculture de la Nation s'est réunie le 15 décembre 2015 pour examiner les résultats définitifs des exploitations agricoles en 2014 et la situation économique prévisionnelle de l'agriculture en 2015. Les observations du réseau d'information comptable agricole (RICA) ont confirmé la stabilité d'ensemble des résultats en 2014 après la baisse marquée de 2013, avec un résultat courant par actif non salarié (RCAI par Utans) d'environ 25.000 euros en moyenne.

+3% d'augmentation des dettes

Les évolutions restent néanmoins toujours contrastées selon les orientations. Les résultats se sont dégradés pour les exploitations spécialisées en grandes cultures et pour les éleveurs porcins, tandis que la conjoncture a été plus favorable pour les élevages d'ovins et de caprins et les exploitations viticoles. Pour les autres productions, les résultats ont connu des évolutions moins marquées, à la hausse ou à la baisse. L'inflexion des investissements amorcée en 2013 s'est poursuivie en 2014 et le montant moyen des dettes a légèrement augmenté (+3%).

Les tendances de marchés

En 2015, l'abondance de l'offre sur la plupart des marchés mondiaux de matières premières agricoles, à l'exception du sucre, continue, comme en 2014, de peser sur les prix, notamment pour le lait et la production porcine. En revanche, les prix des fruits d'été et des légumes ont été bien orientés en 2015, grâce à une offre limitée et une demande soutenue. Les prix des vins pour la campagne 2015-2016 pourraient se maintenir à un niveau élevé compte tenu de stocks encore limités.

Tassement du prix des intrants

Sur les 10 premiers mois de 2015, les prix des intrants achetés par les exploitants agricoles ont globalement baissé par rapport à 2014, sous l'effet de la baisse des prix l'énergie (-15%)  et des prix des aliments pour animaux (-5%), en lien avec le recul des cours des céréales. L'entrée en vigueur de la nouvelle PAC, la montée en charge du CICE et le déploiement du plan de soutien à l'élevage entraînent une hausse globale des subventions aux exploitations, avec des effets sont variables selon les productions.

Augmentation de +8,8% des revenus

Au final, le compte prévisionnel de la branche agriculture anticipe une hausse de la valeur ajoutée de 4,7% en 2015 et une augmentation du revenu des facteurs de la branche par actif de 8,8% (net des amortissements et de l'inflation).

"Provocation"

Le syndicat agricole FNSEA réagit vivement à ces évaluations... "Annoncer un revenu prévisionnel 2015 en hausse est une véritable provocation. Qui peut, un seul instant, croire de tels chiffres, au regard de la situation économique exceptionnellement critique que vivent des dizaines de milliers d'agriculteurs ?", s'insurge le groupement d'agriculteurs, rappelant que depuis plusieurs années la FNSEA conteste la méthode et les résultats de cette prévision de décembre, "systématiquement corrigée - et sévèrement - en juillet de l'année suivante, quand ce n'est pas un an après à la date des comptes définitifs".

L'heure de "redescendre sur terre"

Pour la FNSEA, "cette publication de décembre n'a plus lieu d'être au regard de l'instabilité qui caractérise désormais notre activité. Elle doit être purement et simplement supprimée. Communiquer à tout (ou n'importe quel) prix ne pas être une fin en soi". Le syndicat conclut : "L'agriculture mérite mieux que des approximations et des commentaires hors sol : il est temps de redescendre sur terre !"

©2015-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com