»
»
»
Consultation
Yoni Assia, CEO d'eToro

Yoni Assia CEO d'eToro

eToro propose une large gamme d'actifs : le Forex, des indices, des actions, des matières premières...

Boursier.com : Comment est née l'idée du trading social d'eToro ?

Yoni Assia : La création d'eToro en 2007 correspond à l'avènement des grands réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter... J'ai toujours été passionné par les marchés financiers, depuis mon enfance... Avec mon frère, nous sommes partis d'une constatation simple : Il était à l'époque difficile d'échanger des informations sur la finance et la bourse, et les plateformes de transactions étaient souvent trop complexes pour les particuliers... Notre démarche a donc visé à simplifier l'approche des marchés. Le but était non seulement de partager les informations, mais aussi d'afficher les échanges, le tout en temps réel et de la manière la plus simple possible pour les utilisateurs. Notre plateforme "OpenBook" permet ainsi de réunir tous les traders qui agissent à "livre ouvert". Les membres peuvent consulter et suivre les intervenants sur le site et "copier" les traders de leur choix, en particulier ceux qui gagnent le plus...

Boursier.com : Avec le "social trading", vous voulez mettre la bourse à la portée de tous...

Y.A : Oui. Le grand avantage de notre plateforme "OpenBook" c'est que vous pouvez suivre les performances des traders en temps réel et de façon parfaitement transparente... Vous pouvez échanger avec eux pour comprendre pourquoi ils ont pris telle décision... Vous avez la possibilité de répliquer leurs positions en temps réel via notre plateforme. A titre d'exemple, si vous vous intéressez aux valeurs françaises vous pouvez vous rapprocher de certaines communautés expertes de cette thématique, qui sont à même de vous aider dans vos choix d'investissement... L'idée est effectivement de démocratiser l'accès à travers le partage des connaissances pour améliorer la compréhension des marchés. Les utilisateurs sont ainsi en mesure d'agir de la façon le plus appropriée dans le cadre de la gestion de votre portefeuille.

Boursier.com : Comment incitez-vous les "traders de référence" à rester sur votre plateforme ?

Y.A : Les traders les plus suivis, ceux qui drainent une importante communauté ("top users") bénéficient du programme 'Popular investor' dont un des avantages est le remboursement d'une partie des spreads à la fin de chaque mois... eToro met aussi à leur disposition toute une batterie d'outils d'analyse dans le cadre d'un service premium...

Boursier.com : Vous insistez sur la fluidité des échanges via vos plateformes de trading...

Y.A : Au-delà d'OpenBook, eToro propose la plateforme Webtrader qui est très simple d'usage. La navigation est particulièrement fluide, y compris pour les débutants... D'ailleurs eToro a la particularité de proposer un compte de démonstration illimité dans le temps afin de se familiariser avec les outils de transactions et de s'entraîner avec de l'argent virtuel.

Boursier.com : Vous avez aussi développé un outil mobile...

Y.A : Toutes les fonctionnalités proposées sont effectivement disponibles sur mobile, grâce au Mobile TradeDesk développé par eToro, qui représente désormais une part importante de l'activité des investisseurs...

Boursier.com : Dans quels pays eToro est-il le plus populaire ?

Y.A : eToro a des membres dans plus de 200 pays dans le monde... Notre développement est cependant centré sur l'Europe... eToro est particulièrement apprécié en Grande-Bretagne, mais aussi en Allemagne. Le marché français figure dans le 'top10'... Nous avons aussi ouvert cette année un bureau en Russie. D'ailleurs, fin 2014, la banque russe Sberbank et le géant de l'assurance chinois Ping An ont investi dans notre entreprise, aux côtés de l'Allemand Commerzbank et de nos actionnaires historiques, des fonds d'investissements américains et israéliens.

Boursier.com : Comment se sont comportés les utilisateurs de votre plateforme cet été dans un marché secoué par la situation chinoise ?

Y.A : Il y a eu un regain d'échanges pour tenter de mieux comprendre les crises qui ont agité les marchés... Avant le krach chinois du mois d'août, la crise grecque avait animé les marchés en juillet, d'où l'intérêt d'échanger pour bien analyser ce genre de situations et mieux cerner les enjeux économiques et financiers afin d'agir le plus efficacement...

Boursier.com : Y-a-t-il beaucoup de professionnels sur eToro et quels produits sont plus particulièrement traités sur votre plateforme ?

Y.A : Il y a une proportion de professionnels qui est équivalente à celle que vous rencontrez dans la vie de tous les jours... Nous proposons une large gamme d'actifs, à commencer par le Forex, des indices, des actions, des matières premières ainsi que des métaux... En juillet, nous avons enrichi notre offre avec le trading sur des parts des entreprises du CAC40. Tout récemment, nous avons observé un regain d'intérêt pour les indices boursiers...

Boursier.com : Quel est le principal risque en termes de concurrence pour eToro ?

Y.A : Avec 4,5 millions de membres, nous sommes largement le premier réseau social de trading dans le monde. Le risque peut toujours venir d'une plateforme plus rapide ou d'un intervenant aux compétences plus régionales, mais nous bénéficions d'une avance et d'un savoir-faire qui nous permettent d'évoluer et d'innover en permanence...

©2015-2018,

Partenaires de Boursier.com