Accueil
»
Bourse
»
Interviews
»
Consultation
Raphael Hoffstetter, Analyste actions responsable Oddo Nextcap

Raphael Hoffstetter Analyste actions responsable Oddo Nextcap

Six opportunités d'achat pour 2016...

Boursier.com : 2015 s'est avérée particulièrement faste pour l'univers des petites et moyennes capitalisations...

R.H. : 2015 a effectivement été un très bon cru pour les petites et moyennes capitalisations... Pour la première fois depuis plus de 10 ans, les small caps ont surperformé à la fois lors des premier et deuxième semestres de l'année. Ce mouvement a même fini par concerner, en fin d'année, les valeurs les moins liquides de l'univers... Mais cette performance a été réalisée sans mouvement de révision haussière des prévisions de résultats, avec même le retour d'un mouvement baissier aux troisième et quatrième trimestres. La hausse du marché a mécaniquement conduit à une forte appréciation des multiples de valorisation. Fin 2015, les primes atteignaient 15 à 20% sur les multiples moyens historiques, soit des niveaux similaires à ceux de 2005 !

Boursier.com : La correction actuelle ne ramène-t-elle pas les dossiers à des cours d'achat ?

R.H. : Suite à la correction actuelle, les valorisations restent en ligne avec les multiples historiques ou affichent encore une légère prime... La purge corrige globalement la surperformance de 2015 et à ce stade, le marché ne propose à nos yeux que peu de small caps injustement sanctionnées, comme lors de la correction de 2011. Le stock-picking est donc plus que jamais de rigueur... Dans un environnement où se sont multipliées les zones de risques, il est indispensable d'être extrêmement sélectif. C'est vrai pour les actions en général et cela l'est encore plus pour les petites capitalisations...

Boursier.com : Quelle stratégie adoptez-vous pour 2016?

R.H. : Compte tenu des nombreuses incertitudes autour des différentes économies, nous privilégions un prisme d'investissement européen et français pour 2016, ce qui était déjà le cas au deuxième semestre 2015. La France et le secteur des services IT sont fortement représentés dans notre liste de valeurs favorites, avec en revanche une sous-pondération du secteur de l'industrie.

Boursier.com : Quels sont vos dossiers favoris ?

R.H. : Nous avons récemment mis à jour notre liste, qui a réalisé une belle performance en 2015 (+61%),et avons remplacé Clasquin, Groupe CRIT, Manutan et Ymagis par Ausy, Bigben Interactive, Partouche et Serge Ferrari. Nous avons par ailleurs maintenu Groupe Open et ECA dans notre sélection... Selon nous, Ausy et ECA représentent à la fois une opportunité de court terme et une thématique d'investissement porteuse sur le long terme. Sur des dossiers comme Bigben Interactive ou Partouche, nous visons plutôt un profil "recovery", suite à plusieurs années délicates, et un rattrapage opportuniste de court terme.

Boursier.com : Pourquoi Ausy et ECA?

R.H. : Ausy est une société positionnée à la fois sur les services IT et la "R&D" externalisée, deux secteurs bien orientés en 2015 et qui devraient continuer de croître en 2016. De plus, la valorisation reste très raisonnable pour l'un des acteurs les plus rentables du secteur... Le risque d'intégration de l'acquisition récente aux Etats-Unis est limité, et Ausy dispose d'un certain attrait spéculatif. Assez méconnue, ECA, spécialiste des drones, conjugue de nombreux atouts, dont un positionnement sur le marché porteur de la robotique Défense et une capacité d'accélération après d'importants investissements commerciaux. Avec le catalyseur qu'offre le marché des drones professionnels sur lequel le groupe se positionne désormais...

©2016-2020,