Accueil
»
Bourse
»
Interviews
»
Consultation
Lionel André, Responsable du projet Big Data au sein de Midcap Partners

Lionel André Responsable du projet Big Data au sein de Midcap Partners

Avec Big Data, nous avons en moyenne deux mois d'avance sur les chiffres publiés par les entreprises

Boursier.com : Quel est l'intérêt du projet Big Data ?

L.A. : Nous avons constitué une équipe chargée de collecter des données statistiques publiques et d'identifier des indicateurs avancés présentant une forte corrélation avec le chiffre d'affaires, les résultats ou le cours de bourse d'un titre. Comme ces statistiques sont publiées chaque mois, elles permettent d'anticiper les publications trimestrielles des sociétés. Avec Big Data, nous avons en moyenne deux mois d'avance sur les chiffres publiés par les entreprises.

Boursier.com : Quelles sont vos sources ?

L.A. : Les sources sont importantes. Parmi les exemples de sources, on peut citer les syndicats professionnels, l'Insee, les Douanes, la Banque de France, différents Ministères... Les données des Douanes en particulier sont très peu regardées par les marchés financiers mais reflètent pourtant le commerce mondial. Les flux des Douanes donnent une très bonne vue sur les marchés étudiés. Par ailleurs, nous avons mis en place une relation avec les interlocuteurs pour optimiser l'accès aux sources et à leur compréhension.

Boursier.com : Comment interprétez-vous cette masse de données ?

L.A. : Nous utilisons la Data science. Cette discipline récente consiste à extraire des informations utiles à partir de données de masse par des méthodes automatisées. Avec l'apport de cette technologie, nous traitons 20 milliards de données...

Boursier.com : Le projet Big Data remet-il en cause l'analyse fondamentale ?

L.A. : En réalité, le projet No Blabla est un outil complémentaire à l'analyse fondamentale. La confrontation avec le consensus permet de faire ressortir des idées fortes. Notre approche nous permet de couvrir un portefeuille d'entreprises très varié. Mais il ne faut pas oublier que la corrélation n'est jamais parfaite...

Boursier.com : Quels sont les derniers enseignements concrets de Big Data ?

L.A. : Les investissements publicitaires sur les chaînes de télévision en France ont été favorablement orientés sur les dernières semaines. Cette situation est de bon augure pour TF1. Concernant Vallourec, les exportations de tubes sans soudure de l'Europe vers l'Amérique, l'Asie ou le Brésil font état d'une forte demande. En conséquence, les volumes de Vallourec devraient être solides sur le second trimestre. En revanche, nous sommes négatifs sur la pharmacie alors que les derniers chiffres des ventes de médicaments dans l'Hexagone accusent un net repli.

©2017-2020,