»
»
»
Consultation
Jean-Marie Paluel Marmont, Président de l'AFFO

Jean-Marie Paluel Marmont Président de l'AFFO

Le métier de family office exige des qualités spécifiques

Boursier.com : Qu'est-ce qu'un family office ?

J-M. P : Le family office est une organisation de personnes au service d'une ou plusieurs familles, dont l'objectif est d'offrir des conseils et des prestations de services servant exclusivement leurs intérêts patrimoniaux, en veillant à préserver la cohérence familiale dans une vision à long terme. Il existe deux types de family office : Le mono-family office, salarié de la famille, est dédié à la gestion exclusive de leur patrimoine. Le multi-family office, qui conseille plusieurs familles, peut être indépendant ou adossé à une banque. Le métier de family office exige des qualités spécifiques, comme par exemple une éthique particulière, une expertise, une capacité d'exécution à tous les niveaux, une faculté d'établir une relation de confiance dans la durée, une transparence et une absence totale de conflits d'intérêts. Différents services sont proposés aux familles comme l'ingénierie patrimoniale, la gestion de portefeuille, le reporting consolidé, la transmission, la fiscalité, le risk management, la gouvernance familiale, la philanthropie...

Boursier.com : Combien de familles sont-elles concernées en France ?

J-M. P : 85% des entreprises sont des entreprises familiales mais toutes n'ont pas un besoin immédiat d'un family office. Au dessus d'une certaine taille, elles seront cependant confrontées à des problèmes nécessitant le conseil d'un family office. Aujourd'hui, on peut estimer entre 5.000 et 10.000 le nombre de familles pouvant être concernées par un family office.

Boursier.com : Pourquoi l'édition d'un livre blanc sur l'allocation d'actifs ?

J-M. P : Il y a 3 grands thèmes majeurs qui exigent l'expertise d'un family office : la gouvernance, la gestion et l'allocation d'actifs. Cette dernière constitue un sujet clé pour le maintien du patrimoine financier familial sur le long terme. Il a donc paru important à l'AFFO de réunir des family offices et des experts pour approfondir ce sujet et rédiger un guide de bonnes pratiques destiné à ses membres.

Boursier.com : Comment s'opère l'allocation d'actifs dans le cadre d'un family office ?

J-M. P : Il n'y a pas de modèles types car chaque famille a déjà un patrimoine et des sensibilités propres.
En revanche, les points communs sont : la maîtrise du risque, en effet, depuis la crise des subprimes, les familles veulent plus que jamais comprendre les risques inhérents à chaque classe d'actifs et une vision à très long terme (transgénérationnelle).

Boursier.com : Quelle est la place des actions dans un portefeuille type ?

J-M. P : Il faut laisser les spécialistes en gestion d'actifs répondre à cette question car Il n'y a pas deux familles qui ont la même approche ou la même sensibilité.
La constitution d'un portefeuille boursier est propre à chaque famille, compte tenu de sa capacité à supporter le risque. La valorisation de la bourse est souvent indépendante de la valeur de l'entreprise. En revanche, le private equity est une classe d'actifs très souvent recherchée par les familles entrepreneuriales, du fait que l'entreprise est un domaine qui leur est familier.

Boursier.com : Quel genre de valeurs recommandez-vous ?

J-M. P : L'AFFO ne fait pas de recommandation de produits mais il est évident que certaines actions cotées correspondent mieux que d'autres à la sensibilité des familles, compte tenu des perspectives à long terme et du respect qu'elles manifestent à l'actionnaire individuel. Air Liquide illustre parfaitement ces caractéristiques.

©2015-2018,

Partenaires de Boursier.com