»
»
»
Consultation
Gérard Bekerman, Président de l'Afer

Gérard Bekerman Président de l'Afer

La Bourse est une affaire de long terme !

Boursier.com : Comment s'est déroulée l'année 2018 pour l'Afer ?

G.B. : Bien ! L'Afer a enregistré un record historique : plus de 32 000 nouveaux adhérents nous ont rejoints l'an passé, contre près de 20 000 en 2017. Cette croissance, cette attractivité, c'est notre force ! De plus, nous constatons un rajeunissement puisque l'âge moyen des nouveaux arrivants est de 40 ans. Un nouvel adhérent sur quatre a moins de 18 ans. Ce flux de jeunes vivifie la grande famille Afer !

Boursier.com : Comme chaque année, l'Afer était attendue sur le taux de son fonds garanti... Il recule à 2,25%, taux net de frais de gestion et brut de prélèvements sociaux et fiscaux...

G.B. : Et reste parmi les plus rémunérateurs du marché... 2,25% pour 2018 est un très bon compromis, un taux juste et naturel, pour lequel nous n'avons pas puisé dans le fonds de provision pour participation aux bénéfices (PPB). Notre réserve globale de PPB à fin 2018 reste stable à hauteur de 355 millions d'euros. Nous gardons de confortables munitions pour l'avenir.

Boursier.com : Les fonds Afer en unités de compte ont logiquement subi la baisse des marchés l'an passé...

G.B. : Effectivement, Afer Actions Euro recule de -14,7%, Afer Actions PME a reculé de -16,6%, Afer Sfer de -10,40%, le fonds Euro croissance a baissé de -1,61% pour sa part. Cette performance s'explique par la mauvaise année des actifs risqués .En revanche, Afer Immo a réalisé une performance de +3,7% et Afer Immo 2 l'équivalent de +3,3%. J'ajoute qu'à l'Afer, la durée de détention d'un contrat est de 19 ans. Pour ne prendre qu'Afer PME, sa sous-performance en 2018 permet néanmoins de dégager une hausse de 3% en moyenne depuis sa création.

Boursier.com : Comment inciter les épargnants à se tourner vers les unités de comptes alors que la Bourse a connu une fin d'année difficile et que les fonds dédiés ont reculé comme vous venez de le mentionner?

G.B. : Prendre son souffle une année, ce n'est pas reculer dans le temps. En rappelant que la Bourse est une affaire de long terme ! On ne vient pas sur les marchés pour faire un aller-retour rapide. S'inscrire dans la durée est la clef du succès. Le niveau des pertes enregistrées par les actifs risqués reflète une forte poussée de l'aversion au risque des investisseurs l'an passé et non leurs fondamentaux qui demeurent solides. Lorsque les marché baissent, c'est rarement le moment de fuir, mais plutôt de s'y intéresser. Depuis 1976, année de création de l'Afer, on enregistre 30 années de progression de la Bourse pour 12 années de baisse.

Boursier.com : Quelles sont les priorités de l'Afer en 2019 ?

G.B. : Nous avons pour volonté de poursuivre notre diversification, car elle contribue à une meilleure gestion dans l'intérêt des adhérents. Outre notre partenaire historique Aviva Investors France, Ardian et BNP Paribas AM, nous accueillons désormais Rothschild & Co Asset Management Europe au travers d'une nouvelle SICAV disponible dès janvier 2019. Afer Premium constitue une véritable innovation en France : une seule unité de compte proposant toutes les classes d'actifs gérées sur une large base diversifiée par les meilleurs professionnels concernés. La diversification se poursuivra en 2019 avec le lancement de deux nouveaux appels d'offre pour Afer Patrimoine et pour un fonds dédié aux Mid Cap dans la prolongation de l'offre Afer Actions PME.

©2019,

Partenaires de Boursier.com