Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Zone euro : le FMI revoit en baisse ses prévisions de croissance

Zone euro : le FMI revoit en baisse ses prévisions de croissance

Ce ralentissement est principalement dû à une croissance anémique en Allemagne, première économie de la région, explique le Fonds monétaire.

Zone euro : le FMI revoit en baisse ses prévisions de croissance
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi avoir revu à la baisse ses prévisions de croissance pour la zone euro dans son ensemble et pour ses principaux pays membres. "Sur fond d'incertitude, les perspectives risquent d'être révisées à la baisse, avec comme risque principal à court terme un Brexit sans accord, qui pourrait fortement affecter les économies de la région", explique le Fonds dans un communiqué.

Guerre commerciale

"Une intensification des tensions commerciales et les incertitudes qu'elles suscitent pourraient aussi peser sur l'investissement. De manière plus générale, la faiblesse du commerce et de l'industrie manufacturière pourrait s'étendre à d'autres secteurs (notamment les services) plus rapidement et plus largement qu'on ne l'envisage actuellement", poursuit-il.

L'organisation internationale prévoit désormais une hausse de 1,2% seulement du produit intérieur brut (PIB) des 19 pays de la région cette année, contre 1,3% prévu en avril, après 1,9% en 2018. Le PIB de la zone euro devrait croître de 1,4% en 2020 et en 2021, précise le FMI. Il tablait jusqu'ici sur 1,5% de croissance pour chacune des deux prochaines années.

Le PIB de la France revu en légère baisse

Ce ralentissement est principalement dû à une croissance anémique en Allemagne, première économie de la région, et à la stagnation de l'Italie, explique-t-il. Il table désormais sur une croissance de 0,5% seulement en Allemagne cette année, contre 0,8% prévu en avril, après 1,5% l'an dernier, avant un rebond à 1,2% en 2020 et 1,4% en 2021.

Le PIB français devrait quant à lui progresser de 1,2% en 2019, une prévision réduite de 0,1 point de pourcentage par rapport à celle d'avril. Et le FMI n'attend qu'une légère accélération à 1,3% pour 2020 comme pour 2021.

Pour contrer ce ralentissement, le Fonds réaffirme son appel en faveur d'une "réponse budgétaire synchronisée" des gouvernements de la zone euro.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com