»
»
»
Consultation

VTC : vers une pénurie de chauffeurs ?

Très peu de chauffeurs de VTC ont réussi à passer l'examen imposé par la loi Grandguillaume pour réguler le secteur. Les principaux acteurs du marché sont inquiets.

VTC : vers une pénurie de chauffeurs ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Réguler le secteur des véhicules de tourisme avec chauffeur, c'est l'objectif de gouvernement. "En 2017, 12.000 chauffeurs ont passé l'examen, 14% ont obtenu leur carte de VTC", s'indigne Yann Hascoet, le PDG de Chauffeur Privé, interrogé par Les Echos. En cause, la loi Grandguillaume, entrée en vigueur le 29 décembre dernier...

Une formation plus exigeante

Elle durcit les conditions d'accès aux plateformes Uber, Marcel ou encore Chauffeur Privé. Jusque-là, la plupart des chauffeurs étaient sous le statut Loti, normalement réservé au transport collectif à la demande et dont la formation est moins exigeante.

Ils sont désormais obligés de demander une équivalence VTC et doivent passer un examen ou justifier de 1 600 heures d'activité.

"Revoir la procédure"

L'examen est jugé trop compliqué par les principaux acteurs du secteur. Des critiques renforcées par le fait que le test est obligatoire uniquement pour les villes de plus de 100.000 habitants. "Il faut revoir toute la procédure, pour devenir chauffeur cela devrait être beaucoup plus simple", poursuit Yann Hascoet.

Les chauffeurs avaient jusqu'à la fin mars pour se mettre en conformité... Le manque de chauffeur commence déjà à se faire sentir. "Historiquement, on servait plus de 99% de la demande, depuis la nouvelle loi, on est passé à des taux de 90 à 95%", conclut le cofondateur de Chauffeur Privé.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

VTC : vers une pénurie de chauffeurs ?

Partenaires de Boursier.com