Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Viticulture : 80 millions d'euros d'aides supplémentaires

Viticulture : 80 millions d'euros d'aides supplémentaires

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé une accentuation du soutien à la filière viticole, le montant du plan dédié passant de 170 à 250 millions d'euros...

Viticulture : 80 millions d'euros d'aides supplémentaires
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nouveau déplacement pour le Premier ministre, qui s'est rendu cette fois-ci dans le Cher auprès des viticulteurs, durement touchés par la crise du Covid-19. Jean Castex a annoncé ce mercredi une accentuation du soutien à la filière viticole, le montant du plan dédié passant de 170 à 250 millions d'euros, soit 80 millions d'euros d'aides supplémentaires...

"Nous allons porter le plan d'aide à 250 millions d'euros pour la viticulture", a-t-il ainsi affirmé. "Nous veillerons [...] à ce que ces aides puissent être distribuées le plus rapidement possible”, a également précisé le chef du gouvernement, lors d'une courte allocution, aux côtés du ministre de l'Agriculture et de l'alimentation Julien Denormandie.

Pour rappel, le 11 mai dernier, le gouvernement avait déjà présenté un premier plan de soutien de 140 millions, complété par une enveloppe de 30 millions d'euros supplémentaires fin mai...

1,5 milliard d'euros de manque à gagner

Ce nouveau coup de pouce était très attendu par les professionnels, qui estiment que la crise a engendré un manque à gagner de plus de 1,5 milliard d'euros, avec la chute des exportations, la fermeture des restaurants pendant le confinement et un tourisme à l'arrêt. C'est d'ailleurs pourquoi le Premier ministre dit avoir "demandé à ce que ces aides puissent être distribuées le plus rapidement possible car les besoins en trésorerie" sont "forts".

"Notre filière viticole est confrontée à d'importantes difficultés. La mobilisation de l'Etat doit se poursuivre et s'intensifier", a-t-il insisté. La filière devrait également bénéficier de mesures "plus structurelles", selon "la philosophie du plan de relance que le gouvernement présentera à la fin du mois", a assuré Jean Castex.

Brexit et tensions sino-américaines

Outre la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, la filière viticole française avait déjà été pénalisée par le Brexit et les tensions avec les Etats-Unis sur les droits de douane.

Pour rappel, Washington a infligé depuis octobre 2019 des tarifs douaniers de 25% sur des produits européens, parmi lesquels les vins, en représailles à un vieux conflit autour d'Airbus...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !