Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Vers un retour des hotlines payantes chez les opérateurs télécoms ?

Vers un retour des hotlines payantes chez les opérateurs télécoms ?

Les dirigeants des opérateurs doivent être reçus demain matin à Bercy...

Vers un retour des hotlines payantes chez les opérateurs télécoms ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C 'est ce mardi matin que les dirigeants des opérateurs de télécoms français sont reçus à Bercy... Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, et Fleur Pellerin, en charge du numérique, avaient décidé cette rencontre dans la foulée de l'annonce de plans de départs volontaires chez SFR et Bouygues. Ils estimaient en effet que "dans un secteur tel que celui-ci, réglementé et donc protégé de la concurrence internationale, tout doit être fait pour éviter que des emplois soient détruits ou délocalisés".

Et les deux ministres tiendraient justement une piste pour sauvegarder l'emploi chez les géants des télécoms, qui ont subi de plein fouet l'arrivée sur le marché de Free mobile... D'après 'Les Echos', ils plancheraient sur un retour au modèle payant pour les "hotlines", ces assistances téléphoniques devenues gratuites en 2008. "Le gouvernement souhaiterait que les opérateurs puissent faire payer ce service si celui-ci répond à plusieurs critères de qualité, dont l'implantation du centre d'appels en France et le fait de ne pas tomber sur un serveur vocal notamment", explique le quotidien.

Certaines "hotlines" resteraient donc gratuites... Mais l'objectif affiché est de faire revenir les équipes des centres d'appels, le plus souvent implantées au Maghreb, en France.

Autre idée qui devrait faire le bonheur des opérateurs : la nouvelle équipe pourrait revenir sur une des dispositions de la loi Châtel, qui permettait aux consommateurs engagés pour un forfait de 24 mois de partir au bout de 12 mois, en payant 25 % du montant restant dû jusqu'au terme du contrat. "Cette mesure avait été prise plusieurs années avant l'arrivée de Free Mobile. Or, aujourd'hui, les offres de forfaits mobiles, sans engagement et sans subvention du téléphone, ont explosé", expliquent encore 'Les Echos', indiquant que cette mesure est donc devenue obsolète aux yeux du gouvernement. Le quotidien rappelle que cette piste, mais aussi celle concernant les "hotlines", étaient de vieilles demandes de la Fédération Française des Télécoms...

©2012-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !