Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Vers un rapprochement entre Système U et Auchan

Vers un rapprochement entre Système U et Auchan

Après avoir été déposé à Bruxelles, il devrait être transmis bientôt à l'Autorité de la concurrence.

Vers un rapprochement entre Système U et Auchan
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le projet de rapprochement Auchan-Système U avance. D'après les informations du 'Figaro', il a été soumis à la Commission européenne le 10 mars dernier et va être transmis prochainement à l'Autorité de la concurrence. Pour les numéros cinq et six de la distribution en France, ce projet va "bien au-delà de la coopération à l'achat et du projet d'échange d'enseignes évoqué fin janvier". Ainsi, "s'il ne peut être considéré comme une fusion, il se concrétiserait bien par la création du numéro deux français de la distribution, juste derrière Carrefour et devant Leclerc", croit savoir le quotidien.

Le rapprochement entraînera la création d'une entité de gouvernance commune. "Si nous faisons converger nos hypers et nos supermarchés, il est essentiel de créer une coentreprise ou un comité d'alliance stratégique pour organiser une gouvernance commune", explique Serge Papin, président de Système U. Les deux parties envisagent un comité composé de quatre représentants de chaque groupe.

Rationalisation

Alors que des synergies dans l'organisation des réseaux avaient été évoqués au mois de février, ceux-ci pourraient être rationalisés. Les 70 Hyper U passeraient sous pavillon Auchan et les 247 Simply Market du groupe nordiste deviendraient des franchises sous enseigne Super U. Enfin, les deux groupes créeraient une centrale d'achat commune, allant ainsi plus loin que le rapprochement effectué en septembre pour gérer leurs opérations d'achat des grandes marques internationales et nationales. Cette centrale "aura vocation à tout acheter pour les deux groupes", explique Serge Papin au 'Figaro', qui évoque un montant d'activité total de 50 milliards d'euros.

Aval de Bruxelles nécessaire

Le projet doit donc encore obtenir l'aval de Bruxelles, mais aussi en France de l'Autorité de la concurrence. Or, cette dernière s'est inquiétée début avril des récents accords passés justement entre les principaux acteurs de la grande distribution, concernant le rapprochement de leurs centrales d'achat. Le régulateur rappelait que les trois accords de coopération (Système U/ Auchan, ITM/Casino, Carrefour/Cora) ont été conclus dans un contexte particulier de guerre des prix exerçant une pression sur les marges des opérateurs, mais qui peut aussi nuire à la concurrence...

©2015-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !