Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Vers la fin du confinement le 11 mai en France

Vers la fin du confinement le 11 mai en France

Emmanuel Macron a dessiné lundi soir la sortie du confinement, qui pourrait intervenir progressivement à partir du 11 mai prochain. D'ici là, les Français auront accès aux masques et aux tests, ainsi qu'au traçage numérique sur la base du volontariat

Vers la fin du confinement le 11 mai en France
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Emmanuel Macron a dessiné lundi soir la sortie du confinement mis en place depuis le 17 mars pour lutter contre la propagation du Covid-19. Lors de son intervention radio-télévisée très attendue, le chef de l'Etat a annoncé que le déconfinement pourrait se faire progressivement à parti du lundi 11 mai. Les établissements scolaires pourraient aussi rouvrir tout aussi progressivement à partir de cette même date.

"Le 11 mai prochain sera donc le début d'une nouvelle étape. Elle sera progressive", a affirmé le président. "L'objectif premier demeure la santé de tous les Français. Nous rouvrirons progressivement les écoles, les crèches, les collèges et les lycées. Trop d'enfants dans les quartiers populaires, les campagnes sont privés d'école sans avoir accès au numérique. Nos enfants doivent retrouver le chemin des classes", a déclaré Emmanuel Macron.

"Le gouvernement aura à aménager des règles particulières, organiser différemment le temps et l'espace, bien protéger nos enseignants et nos enfants avec le matériel nécessaire", a-t-il poursuivi.

En revanche, le chef de l'exécutif a précisé que les universités ne rouvriront pas. "Pour les établissements supérieurs, les cours ne reprendront pas physiquement avant l'été".

L'usage des masques "pourra devenir systématique après le 11 mai".

En outre, "les personnes âgées, en situation de handicap sévère ou atteintes de maladies chroniques devront rester confinées même après le 11 mai" a ajouté le chef de l'Etat.

Evoquant les conditions du déconfinement et la problématique des protections contre le risque de contagion, Emmanuel Macron a affirmé que "le 11 mai, nous serons en mesure de tester toute personne ayant un symptôme" et qu'ainsi, "les personnes ayant le virus pourront être placées en quarantaine, prises en charge et suivies par un médecin".

Il a aussi assuré que "l'usage des masques pourra devenir systématique après le 11 mai". "L'Etat, en lien avec les maires, devra permettre à chacun de se procurer un masque grand public pour les professions les plus exposées et pour certaines situations, comme dans les transports en commun, son usage pourra devenir systématique".

Une application numérique dédiée

Le président a aussi confirmé que le gouvernement planche une application de traçage numérique, citant l'étude de l'Inserm, dont les chercheurs envisagent pour cela le recours à des technologies numériques, comme en Asie. L'Inserm a ainsi souligné que des dépistages approfondis, couplés à des mesures d'isolement des cas confirmés, seront nécessaires pour "libérer partiellement la pression socio-économique causée par les mesures de confinement".

"Une application numérique dédiée, sur la base du volontariat et de l'anonymat, permettra de savoir si oui ou non, vous avez été en contact" avec une personne positive au Covid-19, indique Emmanuel Macron, qui précise que les parlementaires seront consultés sur cette question.

Encore très loin de l'immunité collective

Au sujet des pistes de traitement du coronavirus, le président a indiqué que "la France est le pays qui réalise le plus d'études cliniques. Aucune piste de traitement n'est négligée et ne sera négligée", a-t-il ajouté sans autre précision.

Il a aussi relevé que "d'après les premières données, qui seront affinées par les tests sérologiques, une très faible minorité de Français ont contracté la maladie. Nous sommes très loin de ce que les spécialistes appellent l'immunité collective"...

Bars, restaurants resteront fermés au-delà du 11 mai

Si le confinement sera levé le 11 mai, tous les secteurs ne rouvriront pas, notamment les lieux publics où la promiscuité est importante. Ainsi, les bars, les restaurants, les hôtels ou les cinémas resteront fermés au-delà du 11 mai.

Les festivals et les grands événements ne pourront se tenir "au moins jusqu'à mi-juillet". Par ailleurs, "jusqu'à nouvel ordre, nos frontières avec les pays non-européens resteront fermées", a annoncé le chef de l'Etat.

Aides financières renforcées pour les particuliers et les entreprises

Alors que 8 millions de Français bénéficient actuellement de chômage partiel, pris en charge par l'Etat, ce dispositif sera "prolongé" et "renforcé", a assuré Emmanuel Macron.

En outre, des "aides exceptionnelles" seront versées aux familles modestes et aux étudiants en difficulté. Les aides aux entreprises et indépendants seront simplifiées et augmentées, tandis qu'un "plan spécifique" pour les secteurs du tourisme, de l'hôtellerie, de la culture et de l'événementiel sera mis en place...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !