Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Vers la fin de la publicité pour les secteurs polluants ?

Vers la fin de la publicité pour les secteurs polluants ?

Dans un rapport, trois ONG appellent à interdire toute publicité pour les secteurs émetteurs de CO2, comme l'automobile, l'aviation ou les énergies fossiles...

Vers la fin de la publicité pour les secteurs polluants ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Vers une "loi Evin climat" ? Près de 30 ans après l'encadrement des publicités d'alcool et de cigarettes, trois ONG réclament l'interdiction pure et simple de "la publicité liée aux énergies fossiles, à leurs produits et services".

Dans un rapport dévoilé ce jeudi, Greenpeace France, le Réseau Action Climat (RAC) et Résistance à l'agression publicitaire (RAP) s'attaquent précisément aux secteurs qui émettent beaucoup de CO2 : le transport aérien, les voitures thermiques (notamment les SUV) et les groupes pétroliers, qui dépensent chaque année "des milliards" en publicité...

"Les secteurs automobile, aérien et des énergies fossiles ont dépensé plus de 5 milliards d'euros en France en 2019 dans des opérations de publicité. [...] Il est insensé de demander aux individus de faire attention à l'environnement, tout en laissant les industriels dépenser des milliards pour les inciter à détruire la planète par leur consommation", écrit GreenPeace.

"La demande en biens et services climaticides doit être endiguée afin que les émissions de gaz à effet de serre et la pollution diminuent", ont ainsi insisté les organisations, qui souhaitent s'inspirer du contrôle de la publicité sur le tabac et l'alcool instauré par le loi Evin de 1991.

Plus de 5 milliards d'euros en 2019

Dans le détail, les investissements bruts de publicité et de communication des secteurs automobile, aérien et pétrolier en 2019 en France atteignent 5,1 milliards d'euros, dont 4,3 milliards pour le seul secteur automobile, selon les estimations des organisations.

Jugeant l'auto-régulation et l'instauration de mentions légales inefficaces, les ONG réclament "l'interdiction de toute promotion ou publicité, directe ou indirecte, ainsi que toute distribution gratuite ou promotionnelle, ou toute opération de parrainage" pour la production ou distribution d'énergies fossiles ainsi que "tout véhicule aérien, routier ou maritime motorisé fonctionnant à partir d'énergies fossiles".

Un contexte "favorable en France"

L'idée d'interdire ce genre de publicité avait déjà été évoquée. Dans le cadre du projet de loi audiovisuelle, plusieurs députés avaient déjà déposé début mars des amendements visant à lutter contre le "greenwashing" dans la publicité. L'un d'entre eux consistait à interdire la promotion des voitures polluantes, dont les SUV, à la télévision.

Pour les ONG, le contexte serait d'ailleurs "favorable" en France pour mettre en place une telle mesure, qui a notamment fait l'objet de débats lors de la Convention citoyenne sur le climat, qui doit adopter ses recommandations. Quelques 150 personnes tirés au sort et chargés de proposer des mesures permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre "dans un esprit de justice sociale", rappellent les organisations...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !