Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Vaccin : comment la Corée du Nord a tenté de pirater Pfizer

Vaccin : comment la Corée du Nord a tenté de pirater Pfizer

Des hackers nord-coréens auraient tenté d'obtenir des informations sur le vaccin contre le Covid-19 du géant américain...

Vaccin : comment la Corée du Nord a tenté de pirater Pfizer
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors qu'elle affirme ne pas être touchée par l'épidémie de Covid-19, la Corée du Nord aurait tenté de pirater les serveurs du fabricant américain de médicament Pfizer, a rapporté l'agence de presse sud-coréenne 'Yonhap', citant le National Intelligence Service (NIS), un service de renseignement de la Corée du Sud.

Des hackers nord-coréens ont en effet cherché à pénétrer sur les systèmes informatiques du géant pharmaceutique dans le but de trouver des informations sur le vaccin et les traitements contre le coronavirus. Cette information a été révélée par le NIS, durant une réunion à huis clos du comité de renseignement de l'Assemblée nationale, précise l'agence de presse sud-coréenne...

Les experts sanitaires pensent que les pirates informatiques du pays pourraient être plus intéressés par la vente des données de vaccins que par leur utilisation pour développer un vaccin, souligne 'Reuters'.

Pas de cas de Covid-19 selon Kim Jong-un...

La Corée du Nord devrait recevoir près de 2 millions de doses du vaccin AstraZeneca-Oxford d'ici le premier semestre de cette année grâce au programme COVAX, rappelle également l'agence de presse.

Pour rappel, les autorités de Pyongyang affirment que la Corée du Nord n'a enregistré qu'un seul cas confirmé de coronavirus l'été dernier. En octobre, le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong-un affirmait de son côté, lors d'un discours retransmis à la télévision d'Etat 'KCTV', qu'il n'y avait "pas une seule personne" atteinte de Covid-19.

Le NIS estime toutefois qu'une épidémie ne peut pas être exclue, car le pays avait encore des échanges commerciaux avec la Chine avant de fermer ses frontières début 2020...

Cyberattaque contre AstraZeneca

En novembre dernier, 'Reuters' et la chaîne américaine 'CNN' ont également révélé que des hackers nord-coréens avaient été soupçonnés d'avoir tenté de lancer une cyberattaque contre le laboratoire britannique AstraZeneca, qui a mis au point un vaccin contre le Covid-19.

Les pirates s'étaient fait passer pour des recruteurs sur le site LinkedIn et l'application WhatsApp pour approcher des employés du laboratoire, dont certains travaillant sur le vaccin, avec des offres d'emploi...

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !