»
»
»
Consultation

Une plateforme Amazon fait polémique près de l'aéroport de Lyon

Une plateforme Amazon fait polémique près de l'aéroport de Lyon

Les opposants à l'arrivée du géant américain redoutent une forte pollution, du bruit, et la destruction d'espèces animales protégées...

Une plateforme Amazon fait polémique près de l'aéroport de Lyon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le géant américain n'est pas le bienvenu !... Deux associations de riverains de l'Est lyonnais viennent de déposer un deuxième recours devant le tribunal administratif de Lyon contre le projet d'implantation d'une plateforme logistique Amazon à côté de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

"Cette activité logistique va produire une forte pollution et l'impact de cette plateforme de 160.000 m2 sur la santé et l'environnement est colossal", estime Gilles Renevier, président de Fracture qui regroupe dix associations de riverains opposés à l'autorisation environnementale délivrée par le préfet du Rhône. Il estime que le trafic routier va augmenter de 65%, avec plus d'un millier de camions par jour, plus de 4.500 véhicules légers par jour, et l'intensification du trafic aérien surtout la nuit...

Destruction de 33 espèces animales

La requête déposée au tribunal administratif par Me Etienne Tête conteste la régularité de l'arrêté préfectoral en s'appuyant notamment sur "l'absence d'intérêt majeur justifiant la destruction de 33 espèces animales protégées, l'évaluation des incidences du projet sur l'environnement et sur le climat, le non-respect de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, l'insuffisance des mesures pour gérer les flux de transport autour du site".

1.300 emplois au programme

En novembre dernier, l'association Acenas avait déjà déposé un premier recours contre le permis de construire de la plateforme devant la juridiction administrative.

"Avec ces actions, nous espérons amener Amazon à renoncer à son projet", confie Gilles Renevier. "C'est déjà arrivé aux Etats-Unis dans des circonstances similaires. La population avait considéré que le projet n'était pas d'utilité publique." Les collectivités locales, elles, soutiennent ce projet d'implantation qui promet la création de quelques 1300 emplois...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com