Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Une pétition d'élus et de personnalités réclame un "Noël sans Amazon"

Une pétition d'élus et de personnalités réclame un "Noël sans Amazon"

La maire de Paris Anne Hidalgo, l'ancienne ministre de l'environnement Delphine Batho, mais aussi Cyril Dion, François Morel et Philippe Geluck font partie des signataires...

Une pétition d'élus et de personnalités réclame un 'Noël sans Amazon'
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La fronde anti-Amazon prend encore de l'ampleur !... Accusé de profiter du confinement au détriment des petits commerces, le géant du e-commerce est visé par des élus, des personnalités du monde de la culture et des organisations non gouvernementales, qui appellent les Français à ne pas acheter leurs cadeaux pour les fêtes sur la plateforme.

Une pétition a été lancée ce mardi pour s'engager à ne pas recourir à Amazon pendant la période de Noël. "Cher Père Noël, cette année, nous prenons l'engagement d'un #NoëlSansAmazon", expliquent les signataires, parmi lesquels on retrouve notamment les maires de Paris, Anne Hidalgo (PS), de Grenoble, Eric Piolle (EELV), et de Poitiers, Léonore Moncond'huy (EELV).

Parmi eux également, des élus et des patrons de collectivités de gauche et écologistes, comme l'ancienne ministre de l'environnement Delphine Batho, le député (ex-LaREM) du Maine-et-Loire Matthieu Orphelin, son collègue de la Somme François Ruffin (LFI).

"Privilégions nos commerces de proximité"

Des associations comme France Nature Environnement et Greenpeace, et la Confédération des commerçants de France, ont également signé cette pétition, tout comme plusieurs personnalités issues du monde de la culture, dont le réalisateur Cyril Dion, le dessinateur Philippe Geluck, ou encore la romancière Christine Orban.

Selon eux, "nous avons besoin d'actes concrets pour soutenir l'emploi local, les commerces de proximité et les acteurs d'un commerce raisonnable", dans cette période "de crise socio-économique que nous vivons".

"Alors, privilégions nos commerces de proximité, ceux des centres-villes et des centres-bourgs. Le confinement nous obligera peut-être aussi à recourir, plus que d'habitude, à des commandes en ligne", ont-ils proposé, rappelant qu'il existe des "solutions alternatives à Amazon, pour un e-commerce responsable, tels des dispositifs de 'click & collect' connectés aux commerçants locaux, des plateformes locales d'achat en ligne".

Les signataires veulent "des lois"

La pétition évoque également "des entreprises qui misent sur l'économie circulaire pour proposer en ligne des produits recyclés ou reconditionnés, à la fois moins chers et plus responsables. Sans compter les produits d'occasion, le 'Do it yourself' ('Faites-le vous-même'), la réutilisation de matériaux usagés à des fins d'artisanat ou de création".

Les signataires réclament par ailleurs "des lois", qui interdisent la construction de nouveaux entrepôts géants et mettent fin à "la concurrence déloyale" et à "l'injustice fiscale entre les mastodontes du numérique et les commerces physiques et de proximité". Ils dénoncent également des "brigands du numérique qui abusent de nos données personnelles, et qui leur imposent l'interopérabilité pour ne pas enfermer l'utilisateur dans leur monopole"...

Cette pétition intervient après celle d'une tribune où responsables politiques, syndicaux, mais aussi libraires, qui appellent à imposer une taxe exceptionnelle sur les ventes de l'entreprise américaine en France, soulignant "l'urgence de stopper l'expansion du géant du e-commerce avant qu'il ne soit trop tard"...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !