Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Une nouvelle taxe de 3% sur les dividendes instaurée dès cet été

Une nouvelle taxe de 3% sur les dividendes instaurée dès cet été

La mesure devrait rapporter 800 millions d'euros par an à l'Etat...

Une nouvelle taxe de 3% sur les dividendes instaurée dès cet été
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le gouvernement place dans son viseur les entreprises versant des dividendes ! Ces sociétés devront ainsi supporter dès cet été un prélèvement à la source de 3% sur les dividendes versés à leurs actionnaires, selon des sources proches du dossier, qui ont confirmé des informations publiée par les 'Echos'. Cette taxe sera acquittée par l'entreprise et non par le détenteur d'actions, mais ce dernier verra les montants encaissés amputés suite à la déduction de cette taxe en amont...

Par ailleurs, les personnes privées verront bientôt baisser l'abattement de 40% sur les dividendes et disparaître l'option du prélèvement forfaitaire de 21%, remplacé par l'obligation de déclarer les dividendes sur leur déclaration d'impôt sur le revenu.

La mesure de prélèvement supplémentaire de 3% sur les dividendes, justifiée par le gouvernement par le besoin d'inciter les sociétés à réinvestir leurs bénéfices, plutôt que de les distribuer aux actionnaires, rapporterait 800 millions d'euros par an à l'Etat... Les groupes percevant des dividendes d'une société dont elles détiennent plus de 5% seront toutefois exonérés, ainsi que les Sicav et OPCVM français et étrangers.

La réforme sera mise en oeuvre dès le vote du collectif budgétaire, qui devrait être adopté en juillet par la nouvelle majorité de gauche à l'Assemblée nationale. Elle affectera en premier lieu de grandes entreprises du CAC40, à commencer par Total, France Télécom et Sanofi : à elles seules, ces trois entreprises ont compté pour près du tiers des montants versés l'an dernier au sein du CAC. En 2011, les groupes du CAC ont ainsi distribué 45 milliards d'euros sous forme de dividendes et de rachats d'actions, un montant en hausse de 15% par rapport à 2010.

Une mesure qui n'est pas du goût de Laurence Parisot. Interrogée ce mardi en conférence de presse sur la question, la présidente du Medef a estimé que "la 1ère source de financement des entreprises c'est l'investissement privé. Taxer les dividendes c'est s'attaquer à ça !..."

©2012-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !