»
»
»
Consultation

Une délégation de " gilets jaunes " reçue mardi à Matignon

Une délégation de " gilets jaunes " reçue mardi à Matignon

Après avoir accueilli les représentants des principaux partis politiques ce lundi, le premier ministre recevra des membres du collectif des " gilets jaunes " mardi à Matignon.

Une délégation de ' gilets jaunes ' reçue mardi à Matignon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pour tenter de sortir de l'impasse, le gouvernement consulte en ce début de semaine. Les responsables des différents partis politiques défilent ce lundi à Matignon.

Anne Hidalgo, la maire de Paris a été la première reçue par le Premier ministre. A la sortie, elle a évoqué sur twitter un " entretien constructif avec Edouard Philippe ". " J'ai notamment plaidé pour davantage de coordination entre le ministère de l'Intérieur et les élus parisiens : il faut au maximum prévenir les violences et les dégradations ".

Scènes de guérilla urbaine

Les manifestations des " gilets jaunes " samedi dernier, ont donné lieu à des débordements : barricades, vitrines cassées, magasins saccagés, voitures brûlées. Aux abords de l'avenue des Champs-Elysées, les images de scènes de guérilla urbaine se sont multipliées.

Le leader de 'Debout la France', Nicolas Dupont-Aignan, est également reçu par le Premier ministre, ainsi que le secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, Benoît Hamon (Génération.s), Jean-Christophe Lagarde (UDI), Marine Le Pen (RN), Florian Philippot (Patriotes) et Marielle de Sarnez pour le MoDem.

Echange " peu rassurant "

Laurent Wauquiez a jugé son échange avec Edouard Philippe " peu rassurant ". Le chef de file des files des Républicains attend l'annonce de " l'annulation des hausses des taxes " sur les carburants, ce que demandent les " gilets jaunes ".

Jean-Luc Mélanchon ne se rendra pas à Matignon. Il y sera représenté par une délégation de la France insoumise.

Nouvelle tentative de dialogue

Les consultations se poursuivront mardi pour le Premier ministre. Il rencontrera une délégation de " gilets jaunes ". Cédric Guémy, le porte-parole Ile-de-France du mouvement des " gilets jaunes libres ", a déjà annoncé qu'il ne s'y rendrait pas. " Nous n'irons pas puisque les ministres ont défini qu'ils ne changeraient pas leur cap ", a-t-il indiqué sur France Inter.

Un débat au parlement

Vendredi dernier, la tentative de dialogue avait échoué entre les “Gilets jaunes” et Edouard Philippe. Seuls deux des “Gilets jaunes” invités à rencontrer le chef du gouvernement s'étaient présentés à Matignon, l'un choisissant de ne pas être vu par les journalistes et l'autre quittant l'entretien après leur refus que cette discussion soit retransmise en direct à la télévision.

Dans un communiqué, le gouvernement annonce aussi un débat, sans engagé sa responsabilité, mercredi à l'Assemblée nationale et jeudi, au Sénat, en application de l'article 50-1 de la Constitution.

136.000 personnes mobilisées

Selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur, 136.000 personnes se sont mobilisées à l'échelle nationale samedi dernier, contre 166.000 le 24 novembre et 282.000 le 17 novembre. Mais selon un dernier sondage Harris Interactive pour RTL et M6, réalisé après les violences de samedi, plus de sept Français sur dix soutiennent les “Gilets jaunes”, même si 85% des personnes interrogées désapprouvent le recours à la violence.

Une octogénaire décédée

La mobilisation a fait un mort. Une octogénaire blessée dans son appartement par des éléments d'une grenade lacrymogène à Marseille est décédée à l'hôpital. 263 personnes ont été blessées en France, dont 133 à Paris. Les forces de l'ordre ont par ailleurs placé 630 personnes en garde à vue, dont 378 dans la capitale.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com