»
»
»
Consultation

Un troisième samedi de blocage serait "catastrophique" pour le commerce, avertit la FCD

Un troisième samedi de blocage serait "catastrophique" pour le commerce, avertit la FCD

La Fédération du Commerce de la Distribution tire le signal d'alarme !

Un troisième samedi de blocage serait 'catastrophique' pour le commerce, avertit la FCD
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Un troisième samedi de blocage des magasins et des entrepôts serait "catastrophique" pour le commerce, avertit la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD).

"Les blocages que notre pays connaît depuis désormais 12 jours ont eu des conséquences extrêmement négatives pour le commerce : magasins bloqués ou fermés, baisse de la fréquentation par les clients qui ne peuvent plus circuler, livraisons impossibles du fait du blocage des entrepôts, rupture sur de nombreux produits, sabotage des pompes à essence" explique la FCD qui poursuit : Le résultat de ces actions est un recul massif des ventes, de 35% le premier samedi et de plus de 20% au cours du dernier week-end, sans espoir de report notamment pour les produits frais.

Conséquences particulièrement lourdes

"Les conséquences en sont particulièrement lourdes pour nos clients qui ne peuvent plus faire leurs achats à la veille des fêtes, pour nos fournisseurs qui ne peuvent plus nous livrer, pour nos salariés empêchés de travailler et qui risquent d'en subir les conséquences financières ou sur leur emploi, et pour nos magasins, qui enregistrent de lourdes pertes. Un nouveau week-end de blocage serait dramatique pour le commerce" détaille encore la FCD.

La FCD demande donc aux pouvoirs publics de tout faire pour que la liberté de circulation et l'accès à tous les magasins et à tous les entrepôts soient totalement respectés. "C'est un droit fondamental qui ne peut souffrir d'exception. C'est l'avenir de nos magasins et de nos salariés qui est en jeu !"

Rappelons que la mobilisation est intervenue ces derniers jours en pleine période de promotions de fin d'année en France, entre le "Black Friday" et le "Cyber Monday... Les commerçants ont donc déjà vu leur activité nettement reculer...

Shopping de fin d'année

Les centres commerciaux français ont vu leur fréquentation chuter de 9% en moyenne le week-end dernier, selon les chiffres publiés par le Conseil national des centres commerciaux (CNCC). Des chiffres qui montent à près de 50% pour les zones les plus touchées !...

"A quelques semaines de Noël, cette journée qui s'étendait en fait sur tout un week-end marquait le début de la saison du shopping des fêtes de fin d'année. Il représente donc un rendez-vous stratégique pour le commerce", a souligné Gontran Thüring, délégué général du CNCC.

Chute de l'activité

La chute de fréquentation a atteint 15% pendant la seule journée de samedi, jour traditionnellement de plus forte affluence, avec une grande disparité entre l'Ile-de-France et les autres régions, les blocages des routes et ronds-points ayant davantage pénalisé les centres de province uniquement accessibles en voiture...

Le 23 novembre dernier, les distributeurs avaient demandé que l'accès aux magasins et aux entrepôts puisse être garanti par les forces de l'ordre. Leur fédération (FCD) avait déjà estimé à 35% la chute du chiffre d'affaires des distributeurs pendant la seule journée de manifestations du 17 novembre. Depuis certaines situations de début de pénuries ont été signalées dans quelques centres commerciaux, en particulier dans le sud-ouest de la France.

Impact sévère

Les distributeurs ont rencontré Bruno Le Maire en début de semaine pour évaluer les conséquences du mouvement des "Gilets jaunes" sur leur secteur et convenir de mesures d'accompagnement pour les professionnels touchés... Le ministre de l'Economie, a estimé que les perturbations liées au mouvement des “Gilets jaunes” exerçaient un “impact sévère” sur l'activité économique à l'échelle nationale, avec des pertes de chiffre d'affaires significatives dans différents secteurs, dont la grande distribution, la restauration, ou encore certains artisans et commerçants de proximité...

Cet impact est ressenti non seulement “en métropole mais également dans certains départements d'Outre-mer, en particulier à La Réunion”, avait-il encore précisé...

Selon Bruno Le Maire, il était toutefois encore “trop tôt” pour estimer les répercussions de ce mouvement sur la croissance du produit intérieur brut (PIB) du quatrième trimestre...

Série de 6 mesures

Pour soutenir les entreprises les plus pénalisées par ces événements et dont la trésorerie serait fragilisée par ce manque à gagner, Bruno Le Maire a déclaré avoir réactivé la cellule de continuité économique, ce qui se traduira par la mise en oeuvre d'une série de 6 mesures.

Outre une accélération des indemnisations d'assurance et la mise en place par les banques de facilités en cas de dépassement de découvert par les entreprises concernées, un étalement des échéances sociales et fiscales pourra être décidé au cas par cas.

Bpifrance proposera également un certain nombre de facilités pour les entreprises concernées, avec par exemple des reports d'échéances de remboursement de prêts...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com