»
»
»
Consultation

Un retraité sur deux part de façon anticipée, la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme

Un retraité sur deux part de façon anticipée, la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme

La Cour des comptes a recensé 400.000 départs anticipés en 2017, ce qui représente près de 14 milliards de dépenses supplémentaires pour le système de retraite.

Un retraité sur deux part de façon anticipée, la Cour des comptes tire la sonnette d'alarme
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que les Français sont de plus en plus nombreux à bénéficier de dérogations pour partir plus tôt à la retraite, ce phénomène ne serait pas sans incidence sur les finances du régime... Dans son rapport sur l'application des lois de financement de la Sécurité sociale, la Cour des comptes a indiqué que 400.000 personnes étaient parties à la retraite avant l'âge légal en 2017. Cela représente près d'un départ sur deux, contre un sur trois en 2012...

"Ces départs ont un coût élevé pour la collectivité, qui a atteint près de 14 milliards d'euros en 2016", a-t-elle précisé.

La Dares, la direction statistique du ministère du Travail, avait d'ailleurs déjà indiqué que l'élargissement en 2012 des départs anticipés à la retraite pour carrière longue avait entraîné, en 2016, une hausse de plus de 10% des cessations anticipées d'activité...

Les "carrières longues" coûtent le plus cher

Parmi tous les mécanismes expertisés par la Cour, les "carrières longues" (pour ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans) sont celles qui ont la plus grande envergure. En 2017, tous régimes confondus, plus de 250.000 personnes ont demandé le versement de leur pension dans ce cadre, occasionnant ainsi un total des dépenses de 6,1 milliards d'euros.

Un autre dispositif est aussi particulièrement visé : les "catégories actives" de la fonction publique (3,3 milliards d'euros).

La Cour des comptes précise que les dépenses supplémentaires de prestations liées aux dispositifs sont "estimées par les sommes versées à leurs bénéficiaires entre la date à laquelle ils sont partis à la retraite et celle à laquelle ils seraient partis à défaut de possibilités de départ anticipé".

"Resserrer" les conditions de départ anticipé

Si les magistrats de la Rue Cambon ont relevé des efforts en matière de recul d'âge de départ à la retraite dans le cadre de différentes réformes depuis ces 20 dernières années, ils ont tenu à adresser un message au gouvernement, qui prépare la future réforme des retraites.

"Compte tenu de la place prise par les principaux dispositifs, ne plus en assouplir les conditions d'accès, voire les resserrer, s'impose comme un levier essentiel de maîtrise des dépenses de prestations de retraite", peut-on lire dans le rapport.

Contrairement à ce qui a été fait auparavant, la Cour souhaite que la prochaine réforme privilégie notamment “des modalités de transitions progressive vers la retraite à l'interruption complète de l'activité professionnelle".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com