»
»
»
Consultation

Twitter : des numéros de téléphone utilisés "par inadvertance" pour de la publicité

Twitter : des numéros de téléphone utilisés "par inadvertance" pour de la publicité

Le réseau social a admis avoir utilisé par mégarde des données personnelles d'utilisateurs destinées à l'authentification à deux facteurs pour du ciblage publicitaire.

Twitter : des numéros de téléphone utilisés 'par inadvertance' pour de la publicité
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors qu'on aurait pu penser que les problèmes de fuites de données ne concernaient que Facebook, Twitter est à son tour mis en cause pour un mauvais usage des informations privées de ses utilisateurs. Le site de microblogging aux 300 millions d'utilisateurs mensuels s'est en effet servi "par inadvertance" des numéros de téléphone et emails à des fins publicitaires. Le groupe a tenu à présenter ses "excuses" et s'est expliqué dans un communiqué.

"Lorsqu'un annonceur a téléchargé sa liste de marketing, nous avons peut-être associé des personnes sur Twitter à leur liste en fonction du numéro de téléphone ou d'adresse électronique que le titulaire du compte Twitter a fourni à des fins de sécurité", peut-on lire.

Il faut en effet savoir que les annonceurs disposent de leurs propres listes de diffusion avec des coordonnées rassemblées par leur soin. Ainsi, faire correspondre leurs informations et celles de Twitter permet de cibler encore plus précisément les campagnes de publicité.

Problème résolu

L'entreprise de Jack Dorsey n'a toutefois pas connaissance du nombre exact de personnes qui ont été touchées par ce dysfonctionnement, mais précise que le problème avait été corrigé le 17 septembre. Le réseau social a tenu aussi à rassurer en expliquant qu'"aucune donnée personnelle n'a jamais été partagée de manière externe avec nos partenaires ou des tiers".

Pour rappel, il s'agit de la deuxième utilisation abusive de données personnelles en peu de temps pour Twitter. En août, le réseau social avait lui-même révélé l'utilisation de certaines informations d'interaction de ses utilisateurs à des fins publicitaires, sans leur consentement.

Même pratique chez Facebook

L'année dernière, le réseau social de Mark Zuckerberg s'était fait épingler pour les mêmes raisons. Facebook s'était en effet servi des données des utilisateurs permettant de sécuriser leurs comptes pour de la publicité ciblée. Le régulateur américain lui avait alors infligé une amende record de 5 milliards de dollars pour avoir "trompé" ses utilisateurs sur sa capacité à contrôler la confidentialité de leurs informations personnelles.

Reste à savoir si Twitter écopera de la même punition. Le groupe s'expose en effet à de possibles poursuites judiciaires en Europe où une infraction au Règlement général pour la protection des données (RGPD) pourrait être caractérisée. Aux Etats-Unis également, la plateforme américaine pourrait être inquiétée par la Federal Trade Commission (FTC).

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com