»
»
»
Consultation

Trump va interdire les cigarettes électroniques aromatisées

Trump va interdire les cigarettes électroniques aromatisées

Pour contrecarrer le succès du vapotage dans les collèges et les lycées américains, le gouvernement de Donald Trump a annoncé que les cigarettes électroniques aromatisées seront interdites à la vente dans les mois à venir.

Trump va interdire les cigarettes électroniques aromatisées
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Haro sur les cigarettes électroniques... Le gouvernement Trump, qui souhaite endiguer le vapotage chez les mineurs, va interdire leur vente dans les prochains mois. "Cela n'a rien de formidable, cela crée plein de problèmes. [...] Nous allons peut-être devoir décider quelque chose de ferme", a affirmé mercredi le président américain dans le Bureau ovale de la Maison Blanche.

Dans la foulée, les autorités sanitaires ont annoncé l'interdiction à venir des liquides aromatisés, comme ceux au menthol, à la mangue ou à la fraise. Ces arômes ne sont pas jugés nocifs en eux-mêmes, mais ils attirent les jeunes et les inciteraient à vapoter. Les produits aromatisés au tabac pourront continuer à être vendus mais devront demander une autorisation de mise sur le marché d'ici mai 2020. Un texte devrait paraître dans plusieurs semaines.

Le vapotage en pleine explosion chez les ados américains

Le succès commercial grandissant de la cigarette électronique pose en effet un certain nombre d'interrogations en termes de santé publique. D'après les chiffres des autorités sanitaires, 3,6 millions de lycéens et collégiens vapotaient en 2018 contre 2,1 millions l'année précédente, soit une progression de 78%.

Le leader des e-cigarettes, Juul, qui a raflé plus de 70% du marché américain, est particulièrement visé. L'année dernière, la start-up, valorisée 50 milliards de dollars, avait d'ailleurs retiré ses parfums fruités des magasins suite à des attaques de toutes parts. Le fabricant s'était également engagé à ne plus faire de promotion de ses produits sur les réseaux sociaux.

Déjà six morts

Ces annonces interviennent alors que plusieurs décès liés aux cigarettes électroniques ont été rapportés aux Etats-Unis ces derniers jours. Le bilan des victimes a été porté à au moins six morts et 450 personnes frappées de graves difficultés respiratoires, selon les autorités sanitaires américaines. Un des dénominateurs communs des malades est qu'ils vapotaient avec des produits contenant du THC, substance active du cannabis.

Les cigarettes électroniques restent interdites à la vente aux mineurs aux États-Unis, soit 18 ou 21 ans selon les états. Les Etats-Unis ne seront pas le premier pays à prendre de telles mesures. Les cigarettes électroniques sont interdites dans certaines régions en Australie, à Hong Kong ou encore au Japon. Vapoter en Thaïlande est même passible d'un à dix ans de prison.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com