Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Travail : un quart des salariés français ne respectent pas les arrêts maladie

Travail : un quart des salariés français ne respectent pas les arrêts maladie

La plupart des salariés disent préférer continuer à travailler par conscience professionnelle ou parce que les journées non travaillées ne sont pas prises en charge, selon le baromètre de Malakoff Médéric Humanis.

Travail : un quart des salariés français ne respectent pas les arrêts maladie
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Aller au travail, même en étant malade... De plus en plus de salariés ne respectent pas les prescriptions médicales, à en croire le dernier baromètre sur l'absentéisme de Malakoff Médéric Humanis, publié jeudi. En 2019, 28% des salariés du secteur privé ont en effet préféré continuer à travailler ou reprendre le travail avant la date fixée. Ce chiffre est en hausse de 5 points par rapport à l'année dernière et de 9 points par rapport à 2016.

"Pour expliquer ce renoncement, les salariés évoquent en premier lieu 'qu'il n'est pas dans leurs habitudes de se laisser aller' (39%), et le fait que les journées non travaillées ne sont pas prises en charge (37%)", explique l'organisme de protection sociale.

Dans le détail, 11% des arrêts ont été pris, mais pas en totalité, et 17% n'ont pas été pris du tout. Cette attitude se reflète notamment dans le secteur du commerce (26%) et chez les managers (22%).

Un respect de l'arrêt en fonction de sa durée

D'autres raisons sont également évoquées pour justifier la présence au travail. En effet, 22% des salariés affirment qu'il leur est impossible de déléguer des tâches, 21% ont peur d'être surchargés de travail au retour et 18% ne souhaitent pas que leur charge de travail soit reportée sur d'autres collègues.

L'étude note également que le respect des arrêts de travail varie en fonction de sa durée. Ainsi, les arrêts qui sont les moins pris sont ceux qui durent entre 4 à 10 jours (24% des salariés), "tandis que les arrêts compris en 6 et 15 jours sont plus souvent ceux pris mais que partiellement", indique le baromètre.

44% des salariés ont bénéficié d'un arrêt de travail

Globalement, près d'un salarié sur deux (44%) s'est vu prescrire au moins un arrêt de travail au cours des 12 derniers mois, "un chiffre stable mais élevé", selon les auteurs de l'étude. L'enquête précise également que 37% des sondés ont bénéficié deux arrêts ou plus et 36% des personnes qui ont été arrêtées durant cette période l'ont également été l'année précédente.

Enfin, les arrêts concernent avant tout les 18-34 ans (49%). Parmi eux, 37% ont obtenu au moins deux arrêts au cours de cette période et 8% plus de trois arrêts. Cette tendance est notamment marquée dans le secteur de l'hôtellerie et la restauration, "où 25% des salariés ont eu plus de 3 arrêts au cours des 12 derniers mois", précise l'étude.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com