Travail : un poste près de chez soi, premier critère des candidats

Travail : un poste près de chez soi, premier critère des candidats

La moitié des postulants considère que le temps de trajet acceptable est de trente minutes, selon une étude.

Travail : un poste près de chez soi, premier critère des candidats
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Pas trop de temps de trajet le matin, et le soir... Pour 60% des candidats à un nouveau poste, la proximité du bureau est le premier critère. Ainsi, la moitié considère que le temps de trajet acceptable est de trente minutes, soit une heure maximum par jour. Ils sont 28% à être d'accord pour quinze minutes par trajet (contre 22 % en 2020), selon une enquête du site d'emploi Meteojob, révélée par 'Le Parisien' mardi.

Le questionnaire a été adressé par le site à ses 8 millions d'utilisateurs et analyse 1.313 réponses, qui montrent aussi que la recherche de travail est synonyme d'un stress important. Un candidat sur deux est angoissé par sa recherche. Pour raccourcir cette phase, "78% sont prêts à se former pour se reconvertir, 76% à réduire leurs responsabilités et 64% à accepter un poste moins en phase avec leurs aspirations", écrit le quotidien.

Contenu de la mission et salaire

Le contenu de la mission (49,8%) et le salaire (44%) dominent les critères des postulants, loin devant les responsabilités offertes, la sécurité de l'emploi ou l'ambiance de l'entreprise.

Près de la moitié (48%) des postes sont éligibles au télétravail, dans le cadre de cette enquête. La possibilité d'exercer son activité à domicile s'est installée dans le paysage avec la crise sanitaire, et est même devenue "un critère clé", pour 56% des postulants, avec au moins deux jours de télétravail par semaine.

Recherche compliquée

Autre enseignement de cette étude : la recherche d'emploi est toujours aussi compliquée. Ainsi, 71% des sondés "se disent déçus de leurs entretiens (64% en 2020) et 25% s'estiment victimes de discrimination.

Deux personnes sur trois disent qu'elles ne postuleront plus dans cette entreprise si leur première expérience de recrutement s'est mal passée", détaille 'Le Parisien'.

©2022

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !