»
»
»
Consultation

Transports : des contrôles à la tête du client ?

Transports : des contrôles à la tête du client ?

Le secrétaire d'Etat chargé des Transports veut rendre plus fréquents les contrôles aléatoires des bagages...

Transports : des contrôles à la tête du client ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la tentative d'attentat qui a eu lieu vendredi à bord d'un Thalys, le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies a annoncé lundi au micro d'Europe 1, le renforcement des mesures de sécurité... Cela se traduira notamment par des moyens humains, "militaires et policiers supplémentaires". Dans le cadre du plan Vigipirate, les gares sont déjà surveillées par 30.000 fonctionnaires sur place, a-t-il rappelé... Le secrétaire d'Etat souhaite notamment rendre plus fréquents, "les contrôles aléatoires des bagages", une des mesures "les plus efficaces", selon lui...

Alain Vidalies a par la suite été contraint de corriger le tir pour tenter d'éteindre la polémique engendrée par ses propos sur la "discrimination", y compris dans la majorité : "Je préfère qu'on discrimine pour être efficace plutôt que rester spectateur", a expliqué le secrétaire d'Etat aux Transports... "On ne peut accepter qu'un ministre se résigne à anticiper des discriminations", a aussitôt réagi le député socialiste Yann Galut, appelant le Premier ministre Manuel Valls à "rétablir ce qu'est la République".

Pour Alain Vidalies, cette "polémique est sans fondement"..."Le renforcement des contrôles aléatoires sur les bagages dans les trains est une des réponses dissuasives et adaptées à la menace terroriste"... "Il n'a bien entendu jamais été question de prôner la moindre méthode discriminatoire. Dès lors que l'on parle de contrôle aléatoire, il est opposé le risque de discriminer. Ce risque existe, il faut le prévenir, sans renoncer à ces mesures indispensables pour la sécurité de tous", a-t-il conclu.

Le numéro d'urgence SNCF étendu

De son côté, la SNCF a annoncé ce week-end, la mise en place de deux mesures supplémentaires de sécurité. D'abord, à compter du 1er septembre, le numéro d'urgence de la société ferroviaire, "le 31 17, sera étendu aux comportements sortant de l'ordinaire et qui pourraient s'apparenter à des actes de terrorisme". Ensuite, "la signalétique appelant chaque voyageur à une vigilance maximale sera renforcée dans les gares".

Interpellé en gare d'Arras, Ayoub el Khazzani, marocain de 26 ans, lourdement armé, est soupçonné d'avoir tiré dans un train Thalys reliant Amsterdam à Paris vendredi peu avant 18 heures. Il est toujours en garde à vue au siège de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine.

Samedi, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a indiqué qu' Ayoub el Khazzani avait été signalé en février 2014 à la France par les autorités espagnoles pour son appartenance à la mouvance islamiste radicale...

©2015-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com