»
»
»
Consultation

Transition bas-carbone : quelles conséquences économiques ?

Transition bas-carbone : quelles conséquences économiques ?

HSBC Asset Management balise le terrain dans une étude sur la transition bas-carbone

Transition bas-carbone : quelles conséquences économiques ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le changement climatique est l'un des enjeux les plus importants de ce XXIe siècle et la transition bas-carbone pourrait insuffler un changement brutal et profond dans l'économie et les marchés financiers... Conscients de ce problème, 181 pays, soit 89% des émissions mondiales de CO2, ont ratifié l'Accord de Paris.

La réglementation en matière de climat se fait déjà sentir sur les marchés financiers et son développement devrait encore s'intensifier, estime HSBC Asset Management dans une étude sur la transition bas-carbone... "Le nombre de projets de tarification du carbone lancés dans le monde entier a doublé depuis 2012. Il est essentiel pour les investisseurs de savoir comment investir dans une économie en pleine transition".

Risques et opportunités

Avec plus de 300 entreprises et investisseurs qui soutiennent les recommandations du groupe d'experts sur la communication financière liée au climat (TCFD), les investisseurs sont conscients des risques et des opportunités liés à une économie en transition bas-carbone...

Néanmoins, la faible qualité et disponibilité des données, le manque d'analyses suffisamment poussées concernant les différents scénarii de transition bas carbone possibles et l'absence de modèles précis destinés à estimer l'exposition au potentiel de hausse comme de baisse restent des sujets sérieux pour les investisseurs.

Conséquences économiques

L'analyse présentée dans cette étude porte uniquement sur les conséquences financières de la politique de transition bas-carbone et le risque technologique. Les risques physiques issus du changement climatique n'y sont pas pris en considération. Toutes les données de l'analyse concernent les impacts économiques entre 2018 et 2050...

Parmi les différents scénarii, l'analyse permet de modéliser comment les conséquences économiques des interventions en matière de climat peuvent impacter les valorisations des actions en utilisant le MSCI All Countries World Index (MSCI ACWI) comme portefeuille représentatif.

Trois mécanismes de création ou destruction de valeur sont étudiés

Les coûts directs liés au carbone impactent toutes les entreprises émettrices, mais l'impact sur les bénéfices dépend du potentiel de réduction des émissions d'une entreprise et de sa capacité à répercuter ces coûts sur le consommateur...

La baisse de la demande en produits à forte intensité en carbone pénalise de nombreux secteurs, en particulier les combustibles fossiles... Néanmoins, l'ampleur dépend du mix de production de la société, de son horizon d'investissement et de ses coûts d'extraction. À titre d'exemple, les entreprises fortement impliquées dans la production de gaz à court et moyen termes pourraient bénéficier de l'utilisation du gaz comme carburant de transition en faveur d'une économie à bas-carbone...

La hausse de la demande en produits "cleantech" offre des opportunités à un certain nombre d'entreprises, mais leur performance dépend de l'avantage concurrentiel et de la propriété intellectuelle dont elles bénéficient, ainsi que des caractéristiques propres à chaque marché, comme notamment le déploiement total de véhicules électriques (VE) dans le cas du secteur du transport routier.

Compte tenu du manque de données disponibles, l'analyse ne tient pas compte des éventuels nouveaux concurrents sur ces marchés et s'intéresse plutôt aux entreprises qui génèrent déjà des revenus grâce aux technologies vertes...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com