Accueil
»
Actualités
»
Economie
»
Consultation

Tout ce qui a changé le 1er juin !

Tout ce qui a changé le 1er juin !

Chômage partiel, évolution des tarifs du gaz et bonus écologique... Voici le programme des nouveautés.

Tout ce qui a changé le 1er juin !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Il y a du changement pour les consommateurs depuis le 1er juin ! Modification des règles du chômage partiel, bonus écologique et prime à la conversion, ou encore changements des tarifs de l'énergie sont au menu...

Chômage partiel

Après plus de deux mois de prise en charge optimale par l'Etat, le dispositif de chômage partiel mis en place pour faire face à l'épidémie de coronavirus est réduit à partir du 1er juin. L'Etat et l'Unédic, qui prenaient jusque là en charge 70% du salaire brut (soit 84% du salaire net) des salariés en chômage partiel vont réduire cette participation à 60%.

En abaissant la prise en charge de 70% à 60% du brut, le recours au chômage partiel deviendra ainsi moins intéressant pour l'employeur, qui va devoir supporter un reste à charge, puisqu'il devra toujours assumer le paiement de 70% du salaire brut. Pour le salarié en revanche, il n'y aura pas de changement : il continuera à percevoir 84% de son salaire net (ou 100% s'il est au SMIC).

Prime à la conversion

Après une chute historique des immatriculations pendant le confinement, le gouvernement veut soutenir la demande, en poussant les Français à acquérir en particulier des voitures propres. Les véhicules rechargeables bénéficient de mesures de soutien pour les particuliers comme pour les entreprises, avec 7.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique par des particuliers, 5.000 euros pour les entreprises et les collectivités, et 2.000 euros pour les véhicules hybrides rechargeables qui, jusqu'alors, étaient exclus de toutes ces primes existantes. "Pour les personnes qui vivent et travaillent dans des zones à faible émission, la prime pourra être bonifiée", a précisé le chef de l'Etat.

Un particulier qui se sépare de son véhicule polluant diesel ou essence pour un véhicule plus propre, neuf ou d'occasion, dans toutes les catégories (diesel, essence dernière génération, hybrides et électriques), sera aidé à hauteur de 3.000 euros par l'Etat, et même 5 000 euros s'il s'agit d'un véhicule électrique.

Les 3/4 des Français sont éligibles, en affichant un revenu fiscal de référence inférieur à 18.000 euros net. Ce dispositif sera disponible à partir du 1er juin pour les 200.000 achats à venir.

Baisse des prix du gaz

Les tarifs réglementés de gaz naturel baissent de 2,39% TTC en ce 1er juin par rapport au barème en vigueur en mai 2020 pour un client se chauffant au gaz naturel et consommant 14.000 kWh/an.

Cette évolution s'explique par une diminution des coûts d'approvisionnement d'Engie, conséquence de la baisse des marchés gaziers européens. Leur baisse est principalement liée à la diminution de la demande de gaz naturel liée à la situation de déconfinement progressif en vigueur dans la plupart des pays européens. Les prix du gaz en Europe sont désormais inférieurs aux prix du gaz aux Etats-Unis en raison aussi de niveaux de stockage historiquement hauts en Europe...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !