»
»
»
Consultation

Tourisme : avis d'embouteillage dans les aéroports européens !

Tourisme : avis d'embouteillage dans les aéroports européens !

Les annulations et retards ont bondi cet année dans les aéroports européens par rapport à 2017. La France et ses compagnies sont parmi les plus mal classées dans une étude réalisée par la société RefundMy Ticket...

Tourisme : avis d'embouteillage dans les aéroports européens !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les annulations de vols et les retards de plus de trois heures ont presque doublé en un an dans les aéroports européens ! La société d'assistance aux voyageurs RefundMy Ticket vient d'établir son palmarès à la sortie de l'été, période de forte affluence de voyageurs...

Le bilan est affligeant : "on assiste à une aggravation générale de la situation du transport aérien", constate Romain Drosne, cofondateur de RefundMy Ticket interrogé par 'Le Parisien', qui a publié mardi cette étude. "Nous sommes très surpris des chiffres, a ajouté M. Drosne. "Depuis janvier, les vols annulés ou retardés de plus de trois heures (NDLR : à partir de 3 heures de retard, les passagers peuvent se faire indemniser) ont augmenté de 80% par rapport à 2017".

Orly et Hop! parmi les plus mauvais élèves

Les aéroports et les compagnies françaises sont parmi les moins bien loties dans le classement Ainsi, Orly arrive en 3ème place des aéroports les moins fiables derrière Barcelone (n-1) et Düsseldorf (n-2), tandis que Roissy-Charles de Gaulle arrive en 10ème place.

La compagnie Hop !, filiale d'Air France, arrive en tête des compagnies ayant subi le plus d'annulations de vols ou de retards de plus de 3 heures, suivie de Monarch Airlines, de Virgin Atlantic et de KLM, la compagnie soeur d'Air France. Air France qui s'en tire à peine mieux, à la 10ème place du classement.

Hausse du trafic, contrôles accrus, grèves...

"Sur les 8 premiers mois de 2017, 10,8 millions de passagers ont été lésés", a indiqué Romain Drosne. Sur la même période de 2018, on est déjà à plus de 16 millions et on devrait franchir la barre symbolique des 20 millions fin octobre".

Cela, sans compter les vols ayant accusé jusqu'à une heure de retard dont le pourcentage a augmenté de 4,4% en 2017 à 6,3% en 2018.

Les raisons de cet engorgement sont multiples, à commencer par la hausse du trafic aérien, qui entraîne des difficultés pour tous les grands aéroports. Le durcissement des contrôles de bagages et de douanes entraîne aussi des retards en chaîne. En outre, les grèves ont aggravé la situation. Au printemps, Air France a subi 15 jours de grève de ses personnels, tandis que cet été, Ryanair a dû annuler 550 vols en Europe durant le conflit avec ses pilotes.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com