»
»
»
Consultation

Total envisage de forer un puits de secours pour venir à bout de la fuite de gaz en Mer du Nord

Total envisage de forer un puits de secours pour venir à bout de la fuite de gaz en Mer du Nord

Les travaux pourraient débuter dans une semaine...

Total envisage de forer un puits de secours pour venir à bout de la fuite de gaz en Mer du Nord
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Alors que Total a localisé hier l'origine de la fuite gaz, sur le champ d'Elgin en Mer du Nord à 4.000 mètres de profondeur, la priorité est désormais d'éteindre la torchère qui brûle toujours sur la plateforme, mais aussi d'"évaluer les options" permettant de stopper la fuite, a indiqué le groupe pétrolier français. Pour cela, deux solutions sont à l'étude...

La première consisterait à boucher le puits touché par la fuite avec du ciment injecté depuis la plateforme. Cette option prendrait peu de temps, mais il s'agit aussi de "la plus dangereuse", a confié jeudi un ingénieur au fait du problème, à l'agence de presse Reuters. Total étudie donc pour le moment les conditions d'accès, en toute sécurité, à la plateforme...

La deuxième option porte sur le forage d'un puits, solution bien plus sécurisante, mais qui prendrait au moins trois mois. Cela impliquerait en effet de percer quatre kilomètres de roches, afin d'intercepter la poche de gaz au bon endroit. Le trajet de la foreuse doit donc sans cesse être révisé au fil du processus... "Il pourrait s'écouler entre une semaine et 10 jours avant que nous ne commencions à creuser un puits de secours", a déclaré vendredi le directeur général du groupe pour le Royaume-Uni, Philippe Guys lors d'une conférence de presse à Aberdeen, en Ecosse. Cela dépendra de l'évolution des investigations menées pour identifier la cause de la fuite, a-t-il ajouté, d'après les propos rapportés par Reuters.

En ce qui concerne la torchère, "les dernières surveillances aériennes montrent que la flamme est moins importante", indique le ministère britannique de l'Energie dans un communiqué. "Mais toujours allumée, elle constitue un danger", poursuit-il, ajoutant que Total étudie trois solutions pour l'éteindre. La première consisterait à utiliser un hélicoptère et étouffer la flamme avec de l'eau. La seconde option serait d'utiliser des navires de lutte contre les incendies. Enfin, Total pourrait envisager de purger la torche à l'azote en fonction des possibilités d'accès sécurisés à la plateforme...

Le ministère britannique de l'Energie ajoute que d'après les dernières observations aériennes, la fuite de gaz n'a pas engendré de dégâts majeurs pour l'environnement...

©2012-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com