»
»
»
Consultation

Taxes : Trump matraque la Chine et menace le Japon

Taxes : Trump matraque la Chine et menace le Japon

Le président américain a encore accru la pression sur la Chine, vendredi, en menaçant de taxer la totalité des importations chinoises. Par ailleurs, Donald Trump a évoqué des taxes sur les produits japonais...

Taxes : Trump matraque la Chine et menace le Japon
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'offensive commerciale de Donald Trump se poursuit contre la Chine, et menace désormais de s'étendre au Japon. Le président américain a d'une part menacé vendredi de taxer la totalité des importations en provenance de la Chine, qu'il accuse de pratiques commerciales "déloyales".

"Maintenant, nous avons ajouté 200 milliards de dollars (de biens chinois faisant l'objet de taxes douanières). Je déteste dire ça mais (...) il y a encore 267 milliards de dollars (de biens chinois prêts à être taxés) rapidement si je le veux", a déclaré le président au cours d'un point presse impromptu à bord de son avion Air Force One.

Le Japon également en ligne de mire

En d'autres termes, la totalité des importations chinoises pourrait bientôt être surtaxée puisqu'en en 2017, les Etats-Unis ont importé 505 Mds$ de biens chinois, selon le Bureau des statistiques, un montant qui devrait encore augmenter cette année.

Par ailleurs, Donald Trump a fait savoir via le 'Wall Street Journal' qu'il visait désormais également le Japon, jusqu'ici épargné par les taxes américaines. Dans des commentaires donnés à un éditorialiste du quotidien financier américain, le président a décrit de "bonnes relations" avec le gouvernement japonais, mais il a ajouté: "bien sûr, cela va s'arrêter dès que je leur aurai annoncé combien ils vont devoir payer"...

200 Mds$ supplémentaires de biens chinois taxés "très bientôt"

Ces déclarations ont fait fléchir la Bourse de New York vendredi, les investisseurs redoutant les conséquences d'une guerre commerciale de grande envergure. Le président américain a choisi de faire encore monter la pression, alors que la période de consultations publiques en vue de taxer 200 Mds$ de marchandises chinoises supplémentaires à hauteur de 25% s'est achevée jeudi à minuit.

Cette taxation des 200 Mds$ supplémentaires "pourrait être appliquée très bientôt, cela dépend de ce qu'il va se passer avec eux", a déclaré Donald Trump, ajoutant que "dans une certaine mesure, cela dépend de la Chine".

Les exigences de Washington "n'ont pas été satisfaites"

Plus tôt, le conseiller économique du président, Larry Kudlow, avait indiqué sur 'CNBC' que le dialogue se poursuivait avec Pékin. En Chine, "nous voulons 0 tarifs douaniers, 0 barrières douanières, 0 subventions, mettre fin au vol de la propriété intellectuelle, au transfert de technologies", a-t-il ajouté en précisant que jusqu'ici, ces exigences "n'ont pas été satisfaites".
Washington exige en particulier que Pékin réduise le déficit commercial américain de 200 Mds$.

En mars, Washington avait déjà taxé à 25% l'acier et à 10% sur l'aluminium chinois. Cet été, ce sont 50 Mds$ de biens chinois supplémentaires qui ont été frappés de taxes. Pékin a répliqué à l'identique et a prévenu qu'il pourrait viser encore 60 Mds$ de biens américains.

La Chine importe presque quatre fois moins de biens américains qu'elle n'en exporte vers les Etats-Unis, un important déséquilibre qui a déclenché les hostilités commerciales de l'administration Trump.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com