»
»
»
Consultation

Taxes Trump : Bruxelles, Ottawa et Mexico préparent leur riposte !

Taxes Trump : Bruxelles, Ottawa et Mexico préparent leur riposte !

La confirmation par les Etats-Unis de taxes d'importation sur l'acier et l'aluminium à partir du 1er juin a provoqué la colère des régions concernées, l'Union européenne, le Canada et le Mexique. Tous annoncent des mesures de représailles...

Taxes Trump : Bruxelles, Ottawa et Mexico préparent leur riposte !
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — C'est donc désormais officiel... L'administration américaine a confirmé jeudi qu'elle imposerait, à partir de ce vendredi 1er juin, des taxes d'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium en provenance de l'Union européenne, du Canada et du Mexique.

Tous les pays concernés, qui réclamaient une exemption définitive de ces taxes, annoncées en mars dernier par Donald Trump, ont vivement réagi en menaçant à leur tour les Etats-Unis de taxer les produits américains...

Bruxelles prépare des taxes sur 3,4 Mds$ de produits américains

La Commission européenne a ainsi fait savoir que l'UE imposerait des droits de douane sur 2,8 milliards d'euros (3,4 Mds$) d'exportations américaines, dont le bourbon, le beurre de cacahuètes, les Harley Davidson et les jeans. Les exportations européennes de métaux vers les Etats-Unis s'élèvent de leur côté à 6,4 MdsE.

Outre ces mesures de rétorsion, l'Union européenne a annoncé qu'elle allait saisir l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). "Nous allons donc immédiatement engager une procédure devant l'OMC et annoncerons dans les prochaines heures des contre-mesures", a ainsi déclaré jeudi le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, lors d'un discours à Bruxelles.

Emmanuel Macron va téléphoner à Donald Trump

Le président français Emmanuel Macron a "déploré" jeudi l'application de ces barrières douanières par Washington, la qualifiant d'"illégale" et d'"erreur". Il a ajouté devant des journalistes qu'il s'entretiendrait "dans la soirée" avec Donald Trump.

C'est le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross, qui a annoncé jeudi depuis Paris, où il se trouvait pour une réunion de l'OCDE, l'application par Washington des taxes à l'UE, au Canada et au Mexique dès ce vendredi. "Nous avons eu des discussions avec la Commission européenne et même si nous avons fait des progrès, ils ne sont pas allés jusqu'au point où il aurait été justifié soit de prolonger l'exemption temporaire, soit d'accorder une exemption permanente", a affirmé le ministre de Donald Trump.

M. Ross a en outre minimisé les risques de représailles de la part de ces pays et ajouté qu'il y avait encore "un potentiel de discussion" avec l'Union européenne.

Le Canada, pays le plus affecté par les taxes américaines

De son côté, le Canada, le premier exportateur d'acier et d'aluminium vers les Etats-Unis, a lui aussi vivement réagi, annonçant des taxes sur les produits américains, à partir du 1er juillet prochain. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a qualifié jeudi les mesures américaines de "totalement inacceptables" et d'"affront" à un pays dont les soldats ont combattu aux côtés des Américains pendant des décennies.

La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, a annoncé des taxes sur 16,6 milliards de produits américains, soit l'équivalent des exportations d'acier et d'aluminium canadiens vers les Etats-Unis. Ces taxes frapperont les importations d'acier et l'aluminium américains, mais aussi de nombreux autres produits. Elles entreront en vigueur le 1er juillet, et resteront en place jusqu'à ce que les Etats-Unis retirent les leurs, a prévenu Mme Freeland.

Mexico va taxer l'acier et des produits agricoles US

Le Mexique a également annoncé des mesures de rétorsion visant notamment des produits agricoles américains. "Le Mexique imposera des mesures équivalentes sur divers produits" dont certains aciers, des fruits et des fromages, a annoncé dans un communiqué le ministère de l'Economie.

Les mesures "seront en vigueur tant que le gouvernement américain n'éliminera pas les taxes imposées", a ajouté Mexico.

Les constructeurs automobiles allemands inquiets pour l'avenir

Autre sujet d'inquiétude pour les Européens, l'administration de Donald Trump menace également de taxer les importations d'automobiles aux Etats-Unis. Selon le magazine allemand 'Wirtschaftswoche', le président américain a dit en avril à son homologue français Emmanuel Macron qu'il comptait interdire les voitures de luxe allemandes aux Etats-Unis.

La crainte d'une guerre commerciale a fait reculer jeudi les Bourses européennes (-1% pour l'indice l'EuroStoxx 50). Les constructeurs automobiles allemands ont notamment été attaqués : -1,9% pour Daimler et -0,9% pour BMW à la Bourse de Francfort.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com